mardi 1 mars 2016

Une coalition de 4 organisations dont RNDDH et Sofa renouvellent sa position en faveur d’une vérification indépendante des élections controversées de 2015: la SOFA annonce avoir fait choix de sa présidente pour la représenter au CEP



Port-au-Prince, le 1er mars  2016 – (AHP) –La coalition des organisations regroupant la SOFA, le CNO, le CONHANHE et le RNDDH a renouvelé mardi sa position en faveur d’une vérification indépendante des élections controversées de 2015.

Le représentant du CONHAHE, Edouard Paultre dit croire que le président Privert devrait initier, dans les meilleurs délais, les consultations préparatoires à la mise en place de cette commission.

Selon de nombreux observateurs locaux et internationaux, le premier tour de la présidentielle du 9 aout 2015 a été une vaste mascarade émaillée de fraudes massives en faveur des candidats du pouvoir, issus des partis PHTK, Bouclier, AAA et KID.

Et pour le premier tour de la présidentielle du 25 octobre donnant les candidats du PHTK et de  LAPEH au 2ème tour, selon les résultats communiqués par le CEP, la fraude a commencé après la fermeture des bureaux de vote.

Et la magouille a été mise à nu, suite à l'évaluation les 21 et 22 novembre 2015, par des techniciens de Fanmi lavalas de 75 procès-verbaux qui ont tous été infestés de fraudes et d'irrégularités

Edouard Paultre a fait savoir  en outre que la coalition prend acte des démarches devant  aboutir à la formation d’un nouveau conseil électoral  et encourage les institutions concernées à choisir des personnalités compétentes et honnêtes.

Pour le secteur Femme, la SOFA a annoncé mardi avoir fait choix de  sa présidente Marie Frantz Joachin pour la représenter au CEP, tout en informant avoir déjà soumis son nom au chef de l'Etat.

Le Collectif « Fanm Yo La » avait fait choix de la directrice de l’Institut Mobile d’Education Démocratique (IMED),  Kettly Julien.

Plusieurs organisations dont des collectifs de journalistes ont mis en garde lundi contre la tentation de certains secteurs à vouloir contrôler le prochain CEP et rééditer les positions partisanes de l'oganisme électoral aujourd'hui caduc, présidé par Pierre-Louis Opont.

0 commentaires:

Publier un commentaire