jeudi 3 mars 2016

L'insécurité bat son plein malgré les récentes promesses du chef de la police: un policier abattu et un autre blessé ce mercredi à Port-au-prince




Port-au-Prince, le 2 mars 2016 – (AHP) – La machine infernale de l’insécurité continue de faire des victimes dans les rangs de la police nationale alors que le directeur général de la PNH, Godson Orélus informait mardi que les forces de l’ordre ont le contrôle de la situation.

Ce mercredi, deux policiers ont été attaqués par des bandits armés. L’un d’eux, François Gérald, a été abattu non loin du théâtre national au Bicentenaire. Il appartenait à la 18e promotion de la police nationale.

Un autre policier a été attaqué dans la zone communément appelée Carrefour de l’aviation. Blessé, il a été transporté en urgence dans un centre hospitalier.

Le sénateur Jean-Renel Sénatus, appelle le directeur général de la police nationale, Godson Orélus, à assumer ses responsabilités en prenant des mesures visant à rétablir un climat sécuritaire notamment au Centre-Ville où des victimes sont recensées quotidiennement.

Halte là car trop de sang d’innocents a coulé, a lancé l’ancien commissaire du gouvernement qui affirme n’avoir aucun doute sur la capacité du DG de la PNH à juguler la recrudescence de l’insécurité.

Le parlementaire soutient l’idée que des policiers appartenant aux unités spécialisées, devraient être déployées en grand nombre au centre commercial de Port-au-Prince.

Plusieurs secteurs n'écartent pas dans certains cas, des règlements de comptes dans  le cadre  de l'assasinat de policiers.   

0 commentaires:

Publier un commentaire