mardi 1 mars 2016

Des organisations de droits humains alarmées par la situation d'insécurité: appel en faveur de la protection du présumé kidnappeur Clifford Brandt dont le procès se poursuit ce mercredi



Port-au-Prince, le 1 mars 2016 – (AHP) –Des organisations de droits humains se sont déclarées mardi alarmées par la situation d'insécurité en nette recrudescence en Haiti, conséquence de la répartition inefficace de l'effectif de la police et du laxisme des responsables de sécurité publique.

Le directeur exécutif de NEW England Human Rights en Haiti , Anthonal Mortimé estime inadmissible que des dizaines de policiers soient mis au service  d'un seul responsable, alors que la police met souvent en avant des problèmes d'effectif.

De plus, des individus ne remplissant aucune fonction officielle, ont souvent 3 à 4 policiers à leur service,  pour le seul fait qu'ils sont des amis du chef de l'Etat

M. Mortimé croit également que les responsables des banques devraient s'assurer d'une partie de la sécurité de leurs clients. Il juge nécessaire aussi d'adresser le problème de circulation des armes illegales.

Pour sa part, la directrice de l'Institut mobile d'éducation démocratique (IMED) Kettly Julien  a deploré quant à elle la recrudscence du banditisme dans le bidonville de Cité Soleil et de l'insecurité à  Grande riviere du Nord, suite à des conflits entre candidats.

Mme Julien se revolte également de l'inexistence de l'accompagnement des autorités haitiennes le long de la frontiere où des milliers de migrants vivent dans des conditions infra-humaines.

Le président de New England Human Rights Organization, Josué Renaud a jugé  judicieux l'etablissement d'un task force composé entre autres de l"ULCC et de L'UCREF afin d'auditer la gstion financière du pouvoir Martelly.

Il a dit aussi  etre en Haiti suite à l'appel de Me. Newton St Juste réclamant le support NEHRO  pour aider à sensibiliser les autorités haitiennes  sur la nécessité de protéger le présumé kidnappeur Clifford Brandt .

Selon plusieurs sources, la vie de Monsieur Brandt pourrait être en danger, en raison  des révélations qu'ils pourraient faire, qui pourraient  impliquer  plusieurs  personnalités connues, en rapport avec  des cas d'enlèvement

Le procès doit se poursuivre ce mercredi.

Josué Renaud qui a tenu a saluer la mémoire du docteur Patrick Elie, un des membres fondateur de NEHRO, s'est aussi prononcé sur la demande de nombreux secteurs de la vie nationale  réclamant  une commission de vérification des elections de 2015.

0 commentaires:

Publier un commentaire