lundi 7 mars 2016

Journée mondiale de la femme: Planète 50-50 d'ici 2030 : Franchissons le pas pour l'égalité des sexes », c'est le thème retenu cette année



Port-au-Prince, le 7 mars 2016 – (AHP) –Ce 8 mars 2016 ramène la journée internationale de la femme  célébrée autour du thème : « Planète 50-50 d'ici 2030 : Franchissons le pas pour l'égalité des sexes ».

L’Organisation des Nations Unies mettra l’accent sur les moyens d'accélérer l'Agenda de 2030 pour une participation et des chances égales entre hommes et femmes dans le monde.

Le représentant d’ONU-FEMMES  en Haïti, Jean-Claude Muenda Kabisayi souligne la nécessité qu’il y ait des changements dans le système politique afin que davantage de femmes puissent accéder aux postes électifs et réaliser l'idéal du quota de 30 %.

Pour sa part, la plateforme syndicale des femmes travailleuses pour l’Emancipation (PLASYFTE)  annonce l’organisation d’une conférence débats sur la situation du genre féminin en Haïti.

La trésorière de cette plateforme, Claudia Pierre dénonce les mauvaises conditions de vie des femmes travailleuses dans les institutions publiques et privées et accuse  les autorités  de laxisme face à cette situation.

Claudia Pierre appelle les militantes des organisations féminines à se mobiliser davantage afin de porter les autorités à garantir l’équité des genres.                                                                                                                  

Dans son message de circonstance, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, appelle tous les États membres et partenaires de l’UNESCO à unir leurs forces afin de promouvoir l’égalité des genres dans toutes les sociétés.

Il n’est pas de plus grande force de promotion de la justice, du développement durable et de la paix, a-t-elle fait savoir.

Irina Bokova indique que nous avons pu observer des progrès partout dans le monde, mais iqu'l reste à surmonter des obstacles de taille avant d’atteindre l’égalité réelle pour toutes les filles et les femmes.

Le nouveau programme mondial ne portera ses fruits qu’à la condition que tous les pays promeuvent les droits, l’ingéniosité et l’innovation de l’ensemble de ses citoyens, à commencer par les filles et les femmes, a-t-elle dit, informant que la question sera débattue lors de la 60e session de la Commission de la condition de la femme qui aura pour thème « Autonomisation des femmes et lien avec le développement durable ».

0 commentaires:

Publier un commentaire