mardi 1 mars 2016

La formation du prochain cabinet ministériel à un stade avancé: Tout se joue actuellement au parlement où le premier ministre Fritz Jean s’apprête à faire le dépôt de ses pièces pour ensuite présenter son énoncé de politique générale



Port-au-Prince, le 1 mars 2016 – (AHP) – La formation du prochain cabinet ministériel est à une phase avancée.

Les ministères des Affaires étrangères, des Travaux publics, de la Culture, des Finances, de l'Intérieur, de la Culture et bien d'autres auraient déjà été attribués.

Tout se joue actuellement  au parlement où le premier ministre Fritz Jean s’apprête à faire le dépôt de ses pièces pour ensuite présenter son énoncé de politique générale.

M. Jean a tenu  plusieurs rencontres avec les blocs pour  tenter de convaincre les indécis.

Si  certains parlementaires issus du regime sortant, se présentant comme des chefs de file,  font preuve d'un certain jusqu'auboutisme, de nombreux autres parlementaires, tous blocs confondus, feraient preuve d'une certaine souplesse après leur renontre avec le premier ministre Jean.

Le sénateur de l’ouest Antonio Cheramy (Don Cato) a appelé ses collègues parlementaires, des majorites et des minorites,  à consentir des sacrifices pour favoriser  l'avènement d’un nouveau gouvernement.

Majorités et minorités sont nécessaires pour faire bouger le pays, a fait savoir M. Cheramy.

Il a exhorté le premier ministre nommé à envisager des mesures qui puissent soulager la situation des plus défavorisés.

Le député dissident du PHTK Antoine Rodon Bien-Aimé a appelé ce mardi l’ancien gouverneur de la banque centrale, à prendre en compte les intérêts supérieurs de la nation dans la préparation de son énoncé de politique générale.

Il a entre autres cité l’insécurité et l'instabilité auxquelles le pays est confronté.

Le Bloc parlementaire Je pep la a fait savoir qu'il est prêt à voter le premier ministre, s'il reunit les pièces exigées.

Le president Garry Vikerson (Thiotte), s'est demandé Comment un parlementaire peut-il dire qu'il ne va pas voter le   premier ministre, s'il n'a même pas encore évalué ses pièces.

Le secrétaire général de la branche haïtienne du New England Human Rights Organization, Anthonal Mortimé a lui aussi plaidé en faveur d’un consensus en vue de la réussite de la transition pour sortir le pays de l’anomalie constitutionnelle.

0 commentaires:

Publier un commentaire