mercredi 9 mars 2016

Le ROCH dénonce des " mal élus" à peine entrés en fonction qui conditionnent leur vote en faveur de l'énoncé de politique générale du premier ministre Fritz Alphonse Jean à des postes dans le prochain gouvernement: des miltants des quartiers populaires mettent le président Privert en garde contre l'invasion de tous les espaces du pouvoir par un seul secteur




Port-au-Prince, le 9 mars 2016– (AHP)-Le Réseau des Organisations pour la Communauté Haïtienne (ROCH) a  dénoncé mercredi  des parlementaires qu’il accuse de conditionner  leur vote en faveur  de l'énoncé de politique générale du premier ministre Fritz Alphonse Jean à des postes dans le prochain gouvernement.

Le coordonateur général du Réseau Evens Toussaint estime anormal que des individus tout mal élus, à peine entrés en fonction versent déjà dans la corruptionet la magouille. Il  invite ces parlementaires à privilégier les intérêts supérieurs de la nation.

Evens Toussaint presse le chef de l’état Jocerlerme Privert de mettre en place la commission de vérification qui fera  la lumière sur les élections controversées de 2015.

Plusieurs autres secteurs condamnent le fait  que  des individus  qui  viennent de passer 5 ans  à  piller les caisses de l'Etat, veuillent  encore confisquer le pouvoir au détriment des couches défavorisés.

Leur objectif est de faire passer le temps pour empêcher l'accomplissement des étapes de l'accord dit du 5 fevrier 2016 dans l'espoir de récupérer le pouvoir  à l'échéance du 14 mai, date à laquelle un nouveu president devrait prendre investiture, a déclaré Evens, un éudiant de la faculté des Scencs humaines.

Il a fait savoir qu'il  ne peut pas y avoir  d'élections le  24 avril,  de sorte qu'il n'y aura pas de ouveau presient le 14 mai. "Cependant, les  nostalgiques du pouvoir se fourvoient, s'ils croiet pouvoir revenir aux affaires à cette date, a-t-il  encore déclaré.

Pour sa part, le Groupement des Jeunes Actifs pour le Développement d’Haïti se dit préoccupé par les mauvaises conditions  de vie de la population et a exprimé le souhait que le prochain gouvernement soit installé dans le meilleur délai.

Le porte parole du Groupement, Emilio Oscar, invite les parlementaires à se ressaisir pour  favoriser le déblocage du pays.

Dans les quartiers populaires, on s'attend à ce que les conditions de vie s'améliorent, après 5 ans de privation.

Des comités de base appellent le président Jocelerme Privert à prendre en compte les militants politiques, ceux qui ont consenti des   sacrifices énormes lors  des manifestations de rue pour empêcher la perpétuation du pouvoir Tet kale.

A ce compte, ont-ils indiqué, il ne faut  éviter   qu'un seul secteur politique s'accapare de tous les postes, laissant les autres les mains vides.
"Cela pourrait provoquer de graves frustrations difficilement contrôlables", préviennent  des habitués des manifestations  aqnti-Martelly, dans le quartier de la Saline.
                                                                                                                              

0 commentaires:

Publier un commentaire