mercredi 23 mars 2016

Le nouveau premier ministre Enex Jean-Charles fait le dépôt de ses pièces au sénat ét à la chambre des députés où il est attendu ce jeudi pour son énoncé de politique générale




Port-au-Prince, le 23 mars 2016 – (AHP) – Moins de 24 heures après sa nomination au poste de premier ministre, Enex Jean-Charles a fait ce mercredi le dépôt de ses pièces au sénat de la république ainsi qu’à la chambre des députés.

Celui qui a été conseiller des anciens président Boniface Alexandre, René Préval, Michel Martelly et membre du cabinet du président Jocelerme Privert, dit avoir tiré des leçons de l’échec du premier ministre Fritz Jean à la chambre des députés et assure qu’il va en faire bon usage.

 Il a fait savoir  que la composition du cabinet ministériel qui sera composé de 18 ministères répondra aux exigences de la loi et se dit confiant qu’il bénéficiera de l’approbation du parlement.

Le nouveau premier ministre est invité à faire l’énoncé de sa déclaration de politique générale ce jeudi 24 mars dans la matinée à la chambre basse et l'après-midi au  sénat de la république.

14 pièces figurent dans le dossier fourni par M. Jean-Charles, a précisé  le precisé le president a.i du sénat Ronald Larêche qui reconnait qu’il y a célérité dans l’urgence, ajoutant que, conformément à l’accord du 6 février, le pays doit avoir son nouveau président le 14 mai prochain.

Son homologue de la chambre des députés, Cholzer Chancy, a lui aussi confirmé la réception des pièces du premier ministre Enex Jean-Charles. 14 documents comprenant entre autres, des certificats de naissance, de résidence et de nationalité ainsi que ses titres de propriété et ses passeports.

Il informe que le bureau attend la confirmation de l’éligibilité du premier ministre par la commission devant être incessamment formée à cette fin, en vue de l’inviter à faire sa déclaration de politique générale par devant l’assemblée des députés.

Le président Jocelerme Privert avait annoncé mardi soir, la nomination du premier ministre Enex Jean-Charles au terme de consultations avec les présidents des deux branches du parlement ainsi qu'avec les blocs représentés tant au sénat qu’à la chambre basse.

Jocelerme Privert dit souhaiter que le pays soit doté d’un gouvernement dès le début de la semaine prochaine pour commencer à plancher sur des questions vitales dont la formation du Conseil électorale provisoire (CEP),  dans la perspective de la relance du processus électoral.

Si le président de l’Alliance Parlementaire pour Haïti, Rony Célestin PHTK)  pose comme condition le respect des principes établis par l’accord du 6 février 2016, le groupe des 13 au sénat espère obtenir des garanties sur la volonté politique du prochain gouvernement  de favoriser l’enquête administrative sur la gestion de l'ancien régime.

0 commentaires:

Publier un commentaire