jeudi 10 mars 2016

Report sine die du vote pour le renouvellement du conseil exécutif de l’université d’Etat d’Haïti: la commission électorale accusée de favoritisme en faveur des candidats issus du rectorat




Port-au-Prince, le 10 mars 2016 – (AHP) - Report sine die du vote pour le renouvellement du conseil exécutif de l’université d’Etat d’Haïti qui était prévu pour ce 11 mars.

De vives protestations ont lieu depuis plusieurs semaines dans les différentes entités de l’Université d'Etat d'Haïti (UEH) pour appeler à l’annulation des élections, la commission électorale étant accusée de favoriser certains candidats dont les vices-recteurs sortants aux affaires académiques et à la recherche,  respectivement Jean Poincy et Fritz Deshommes.

M. Deshommes est actuellement candidat au poste  de recteur.  Il  a comme  rival Pierre Joseph Alain Gilles.

Jean Poincy souhaite être reconduit au même poste. Il affrontera Emmanuel Hérold Toussaint
et  Josué Louis.

L'acuel recteur Jean Vernet HENRY ne se représente pas

Le président de la commission électorale, Rogéda Dorcil estime que les conditions ne sont pas réunies pour la tenue de cette élection, soulignant notamment l'impossibilité d'organiser des débats,  ne pouvant trouver nulle part un espace, étant poursuivis partout par les membres de la Cellule de Réflexion pour la Nouvelle UEH et de la communauté universitaire.

La Cellule a ainsi exhorté les hôtels et les restaurants du pays à déclarer personae non gratae les membres de la CCE et du CE  qui viennent louer des espaces pour des débats-bidon. Elle leur demande  de ne les recevoir sous aucun prétexte .

M. Dorcil continue d’appeler les protestataires à un dialogue serein.

Le vice-recteur à la recherche  Fritz Deshommes a dit espérer que le scrutin pourra se tenir avant la fin du mois, disant croire qu’on est proche du dénouement de la crise  à l’UEH.

Entre temps, dans une lettre  au Président du Conseil de l'Université d'Etat d'Haiti,  Jean Vernet HENRY, M. Samuel Régulus, membre de la CCE/UEH, informe avoir  démissionné  de la Commission centrale électorale (CCE) provisoire pour "inconfortabilité relative au mode de fonctionnement de ladite commission qui ne concorde pas avec les valeurs démocratiques et l'honnêteté d'un citoyen et universitaire responsable".

Il explique qu'il ne voudrait pas cautionner I'imposition de dirigeants illégitimes, encore une fois, à la tête de I'UEH, institution universitaire ayant la plus grande couverture géographique dans le pays et responsable de I'avenir d'environ 30 000 étudiants. 

0 commentaires:

Publier un commentaire