mardi 22 mars 2016

Premier ministre/le president en consultation: 3 anciens concurrents de Fritz Alphonse Jean, sur la liste des premiersministrables:un 4ème émerge, Henex Jean-Charles


 Port-au-Prince, le 22 mars 2016 – (AHP) – Le président provisoire Jocelerme Privert multiplie les rencontres en vue de la désignation du prochain premier ministre après la non-ratification  dimanche de l'énoncé de politique générale du premier ministre Fritz Alphonse Jean à la chambre des députés.

Une rencontre s’est notamment tenue ce mardi avec les représentants des différents blocs représentés au parlement dans les jardins du musée du panthéon national MUPANHA.

Un peu plus tôt dans la journée, les membres du groupe majoritaire à la chambre basse et ceux u groupe minoritaire au Sénat avaient indiqué que le chef de l’Etat était prêt à choisir son premier ministre parmi les 3 anciens concurrents de l’économiste Fritz Jean, à savoir l’ex-première dame Mirlande H. Manigat, l’ancien coordonnateur de l’OPL Edgard Leblanc Fils et M. Erick Pierre.

Toutefois, un groupe de parlementaires de plusieurs tendances seraient favorables à Henex Jean-Charles  qui a prêté ses services au palais national sous Préval et Martelly, comme secrétaire  du conseil des ministres et qui a été pressenti pour être ministre de la Planification dans un éventuel gouvernement Privert/Jean.

Le président du bloc Alliance Parlementaires pour Haïti (APH), Rony Célestin, avait fait état d’une entente avec le chef de l’Etat autour des trois premières  personnalités citées dont l’une devrait accéder à la primature pour remplacer  M. Evans Paul.

Même son de cloche du côté du député de Delmas, Garry Bodeau qui  aurait  brandi par ailleurs la menace de destitution du chef de l'Etat, si au terme des 120 jours qui lui sont impartis dans le cadre de la transition post-Martelly, les dispositions n’auraient pas été prises pour assurer la poursuite des élections de 2015.

"Nous pourrions constater l’échec du président Privert et prendre les dispositions que de droit, a dit M. Bodeau accusé par ailleurs par des collègues d'avoir utilisé des centaines de milliers de dollars pour "enfermer"  dans un luxueux hotel de la Côte des Arcadins des députés de l'APH, les empêchant ainsi de voter en faveur  de l'énoncé de politique générale de Friz Jean.

Plusieurs députés ont questionné l'origine de ces fonds gaspillés, pendant que la grande majorité de la population croupit dans la mˆsère

Au Sénat, un ex-conseiller du président Martelly, le seenateur Youry Latortue, invite lui aussi le président Privert à désigner son premier ministre parmi les trois personnalités qui étaient engagées dans la course aux côtés de M. Jean.

Le président Privert est libre de choisir n’importe quelle personnalité parmi les trois, a dit Youry Latortue qui plaide en faveur de la mise sur pied du prochain gouvernement dans le meilleur délai.

Pour sa part, le président ai du sénat, Ronald Larêche invite le chef de l’Etat à consulter les responsables des partis politiques représentés au parlement ainsi que ceux qui  ne le sont pas, de même que les acteurs de la société civile dans le cadre de larges consultations, en vue de la désignation du prochain premier ministre.

Tout cela est conforme aux termes de référence de l’accord du 5 février, a souligné le sénateur Larêche qui affirme qu’avant de rencontrer ce mardi le chef de l’Etat dans le cadre des discussions sur le choix du premier ministre, il s’est entretenu avec les présidents des deux blocs représentés au grand corps en vue de recueillir leurs points de vue pour en faire état au chef de l’Etat.

0 commentaires:

Publier un commentaire