jeudi 31 mars 2016

Le sénateur Jean-Baptiste Bien-Aimé qualifie de fuite en avant les déclarations de Youry Latortue annonçant une enquête parlementaire autour de l’utilisation des fonds PetroCaribe: il dénonce des proches de l’ancien régime encore en poste d'utiliser leurs alliés au sénat pour tenter de dissimuler l’étendue de la corruption sous Martelly



Port-au-Prince, le 31 mars 2016 – (AHP)- Le sénateur Jean-Baptiste Bien-Aimé a qualifié jeudi de fuite en avant les déclarations de son collègue de l’Artibonite Youry Latortue annonçant, à titre de président de la commission éthique et anti-corruption du grand corps, une enquête parlementaire autour de l’utilisation des fonds PetroCaribe depuis l’administration de l’ancien président René Préval.

C’est une fuite en avant et c’est intéressé, a dit le parlementaire qui dit y voir une tentative de son collègue pro-Martelly de dissimuler l’étendue de la corruption ayant caractérisé le régime Tèk Kale.

De plus, Jean-Baptiste Bien-Aimé a accusé M. Latortue de s’être auto-proclamé président d’une commission formée uniquement de sénateurs pro-PHTK.

C’est une démarche qui, dit-il, ne vise qu’à faire de l’ombre sur la corruption en rapport avec le programme PrtroCaribe sous l’administration du président Michel Martelly.

Il a aussi dénoncé des proches de l’ancien régime encore en poste dans l’administration du président provisoire Jocelerme Privert qui chercheraient, selon lui, à utiliser leurs alliés au sénat de la république pour dissimuler l’étendue de la corruption dans l’administration Martelly.

0 commentaires:

Publier un commentaire