lundi 7 mars 2016

La chambre basse devrait plancher ce lundi sur le dossier du premier ministre Fritz Alphonse Jean: au Sénat, le vice-president écarte toute idée de céder la présidence au groupe minoritaire



Port-au-Prince, le 7 mars 2016 – (AHP) – La chambre des députés s’apprêterait à plancher sur le dossier du premier ministre Fritz Alphonse Jean, investi depuis le 26 février par le président provisoire Jocelerme Privert mais qui n’a jusqu’ici pas encore été appelé à presenter  l’énoncé de sa politique générale au parlement.

Le premier secrétaire du bureau de la chambre basse, le député PHTK de Mirebalais, Abel Descolines, informe que ses collègues pourraient plancher  dès ce mardi sur l’éligibilité de l’ancien gouverneur de la banque centrale au poste de premier ministre.

Nous n’avions pas pu le faire ce lundi en raison de problèmes d’ordre technique, a dit le parlementaire, évoquant notamment la nécessité de finaliser d’abord la formation des différentes commissions permanentes à la chambre basse.

Alors qu’il n’y en avait que 12 auparavant, 20  commissions permanentes ont été formées vendredi à la chambre basse. Des modifications ont pour cela été apportées aux règlements de la chambre.

Abel Descolines invite ses collègues à traiter le dossier avec célérité, exprimant le souhait que d’ici la fin de cette semaine, le premier ministre puisse presenter  son énoncé de politique générale.

Le vice-président du sénat, Ronald Larêche a pour sa part indiqué que le grand corps attend que la chambre basse finisse de se prononcer sur l’éligibilité du premier ministre pour le faire à son tour.

Il confirme que depuis la semaine dernière, une copie du dossier du premier ministre a été acheminée au grand corps.

En ce qui a trait à l’organisation de la séance relative à l'élection du nouveau président du sénat, Ronald Larêche écarte toute possibilité de céder la présidence de son assemblée au groupe minoritaire.

Le groupe minoritaire  veut la présidence du sénat à l'explication que le président et le premier mnistre seraient de tendance Lavalas

Cependant,  le groupe majoritaire rétorque que si un membre du groupe minoritaire devenait president du Sénat, les deux chambres seraient dirigées par des présidents de même tendance avec déjà Cholzer Chancy à la chambre basse

"S’ils veulent la présidence qu’ils fassent campagne et qu’ils cherchent à convaincre les collègues, a dit le vice-president du Senat Ronald Larêche très critique vis-à-vis de l’attitude des membres du bloc minoritaire qui, dit-il, pratiquent le marronnage en refusant de participer aux séances.

Nous autres du bureau, nous serons là chaque jour et nous ferons l’appel nominal dans la perspective de l'’organisaton de  la séance, a-t-il encore déclaré.

Le parlementaire invite ses collègues à venir défendre leurs points de vue à la tribune de l’assemblée. Il n’écarte pas la possibilité d’appliquer les règlements internes du grand corps contre les sénateurs absentéistes, en publiant notamment leurs noms dans les journaux.

0 commentaires:

Publier un commentaire