mardi 2 août 2016

Le secrétariat de l'ancien président Michel Martelly et plusieurs de ses partisans jurent que l'ancien président n'a jamais reçu de pots-de-vin de compagnies dominicaines ayant bénéficié de contrats juteux pour la reconstruction



Port-au-Prince, le 2 aout 2016 – (AHP)- Le secrétariat de l’ancien président Michel Martelly a répondu à la commission sénatoriale qui enquête sur la gestion des fonds PetroCaribe et qui avait sollicité des explications de l’ancien président Michel Martelly qui aurait reçu une enveloppe de 800 mille dollars US des entreprises dominicaines ayant bénéficié de contrats juteux dans le cadre de la "reconstruction d’Haïti grâce au fonds PetroCaribe, après le séisme du 12 janvier 2010.

C'est la journaliste dominicaine de renom Nuria Piera qui avait fait ces révélations. Ce qui lui avait valu des menaces et de nombreux ennuis

Quoiqu'il en soit, le secrétariat de l’ex-chef d’Etat informe avoir reçu avec surprise et consternation la correspondance du sénat relative à l’enquête parlementaire et soutient qu’en vertu de la constitution, le président de la République n’a aucun attribution de gestion des fonds de l’Etat.

Sur ces entrefaits, il dit protester de manière énergique contre les insinuations contenues dans la lettre du président du sénat, selon lesquelles, le président Martelly aurait reçu une quelconque somme de personnes physique et morales auxquelles la correspondance fait référence.

Dénonçant des allégations attentatoires à la personne et à la réputation de l’ex-chef d’Etat, son secrétariat dit souhaiter que l’enquête parlementaire soit menée avec objectivité et dans le respect des normes et des procédures.

Michel Martelly n'est la seule personnalité dont le nom a été cité dans cette affaire de pots-de-vin.

Selon ds informations dignes de foi, plusieurs des contrats qui avaient été signees sous Rene Préval avec des compagnies dominicaines, auraient été reformulé après l'arivée de du prsident Michel Martelly

Le coordonnateur de la plateforme REPONS PEYIZAN, Fednel Monchéry, un proche de l’ancien président Martelly a dit  que ce dernier n’a jamais été gestionnaire de fonds publics.

Il demande de regarder plutôt du côté de la primature, des ministères des finances et de la planification ou encore d’autres organismes de l’Etat concernés par les dépenses
.
Ancien Conseiller de l’ex chef d’Etat et aujourd’hui président de la commission sénatoriale qui mène l’enquête parlementaire, le sénateur Youri Latortue, a affirmé que son travail est réalisé sans état d’âme.

Nous avons reçu des documents faisant état de certains montants qu’auraient reçus certaines personnalités, nous leur avon demandé leur version des faits, a dit  Youri Latortue, citant entre autres  Mirlande Manigat, Salim Soukar, Jean-Max Bellerive et Thierry Mayard Paul.

Il avait fait savoir la semaine dernière que le directeur général des firmes dominicaines HADOM et ROFFI, Carlos Garcia avait même  confirmé certaines transactions

Nous allons analyser les réponses dont nous disposons jeudi et le rapport de la commission sera déposé au bureau la semaine prochaine, a ajouté Youri Latortue souvent accusé de vouloir blanchir le gouvernement auquel il a appartenu (celui de Matelly), à travers cette commission composée exclusivement de parlementaires issus des partis de l'ancien régime .

0 commentaires:

Publier un commentaire