lundi 1 août 2016

Haïti menacée par une onde tropicale qui pourraient être accompagnée de fortes pluies et de vents violents: l'exécutif, les mairies, les institutions de secours mobilisées pour minimiser les effets d'éventuelles intempéries




Port-au-Prince, le 1er aout 2016 – (AHP)- De fortes pluies, accompagnées d’orages et de rafales de vents étaient attendus ce lundi  sur l’ensemble du territoire particulièrement sur la presqu’il du sud ainsi que les départements de l’ouest, du centre et de l’Artibonite, conséquences de la 20e onde tropicale de la saison.

Selon le directeur du centre national de météorologie, Ronald Semelfort, il s’agit d’un centre de basse pression qui n’a pas encore atteint le stade d’une de pression tropicale, d’une tempête ou encore d’un ouragan, soit les 3 premières phases d’un cyclone tropical.

L’alerte 1 au niveau de vigilance rouge par rapport aux menaces de fortes pluies et de forts vents a été lancée,.lL secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres a évoqué parallèlement des risques d’éboulements, de glissement de terrain et d’inondation.

Ronald Semelfot invite les citoyens vivant notamment dans les zones à hauts risques d’inondation et glissements de terrain à se préparer à les évacuer et à sécuriser tout ce qui peut être emporté par les vents.

Pour sa part, le directeur général du ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales, Jude Saint-Natus a donné l’assurance que le gouvernement est mobilisé pour faire face aux éventuels dégâts que pourrait occasionner le passage de l’onde tropicale.

Il affirme que des instructions ont été passées aux délégués et vice-délégués qui doivent adopter toutes mesures jugéee nécessaires et mobiliser les services déconcentrés de l’administration publique afin qu’ils puissent accompagner les autorités locales.

Le président Jocelerme Privert a passé toutes les instructions nécessaires pour que  toutes les institutions asument leurs responsabiltés dans le cas où Haïti serait frappée par les intempéries

Le président de l’association des maires du l’ouest, Jude Edouard Pierre, a lui, indiqué que toutes les dispositions seront adoptées afin que les autorités locales soient en mesure d’intervenir en temps et lieu et apporter les réponses appropriées, le cas échéant.

Il a indiqué que le ministère des travaux publics était sur le point d’envoyer dans chaque commune, des engins lourds pour les opérations de nettoyage s’il y a lieu. Les interventions, dit-il, seront coordonnées avec l’administration centrale.

Le maire  de la commune de Carrefour Jude Edouard  a rappeléque les communes de Port-au-Prince, de Carrefour, de Cité Soleil et de Gressier entre autres sont parmi les plus vulnérables.

Il a mis l’accent sur la nécessité que des mesures soient prises pour que les autorités municipales ne soient pas prises au dépourvu, comme cela a été le cas lors des inondatons des 19 et 20 juillet dernier notamment à Carrefour et à Port-au-Prince.

Jude Edouard  dit avoir mobilisé la cellule d’urgence de sa commune.

De son côté, le maire de Port-au-Prince, Youri Chevry, a fait savoir que des dispositions ont été adoptées afin d’aider la population à faire face aux éventuels dégâts que pourrait occasionner le passage de l’onde tropicale.
M. Chevry invite les citoyens vivant dans les zones à risque à faire preuve de prudence et de  vigilance.

Le conseiller du maire de Port-au-Prince en matière de gestion des risques et désastres, le Dr Claude Surena rappelle les consignes de sécurité à observer par la population

Il exhorte les habitants des zones à risque à se déplacer pour éviter les dégats d’éventuels éboulements ou inondations. Il les appelle à se réfugier dans des endroits surs et déconseille la circulation de bateaux ou de voiliers.

En Réoublique dominicaine, le président Danilo Medina  a donné des instructions au cours d'une rencontre avec les responsables des institutions de secours dans le cadre des actions de prévention  à prendre dans ler cadre du passage de l'onde tropicale qui a déjà traversé l'île voisine de Porto Rico.

Lors d'une conférence de presse après une rencontre avec le Président Medina , le directeur du Centre des opérations d'urgence (COE), le général Juan Manuel Mendez a déclaré que les forces armées, la Croix-Rouge, le corps des pompiers,  les Travaux publics,  la Santé et la défense civile , ont pris toutes les dispositions nécessaires pour minimiser tout éventuel dégât .

0 commentaires:

Publier un commentaire