mercredi 10 août 2016

Dossier fabrication de bulletins de votes: malgré les mises en garde du DG des presses nationales, c'est la compagnie qui a imprimé les bulletins de vote pour les élections de 2015, Al Ghurair des Emirats Arabes Unis, qui a remporté l’appel d’offres pour la production des bulletins de vote pour le 9 octobre




Port-au-Prince, le 10 aout 2016 – (AHP) - Le Directeur des Presses nationales, Ronald Saint-Jean, s'est battu et a même menacee de demissionner pour  que les bulletins de vote pour les prochaines élections soient imprimés en Haïti.

 Il a même affirme que le CEP en avait fait la promesse à un groupe  d'imprimeries  locales et
que c'est lui l'autorité dans le cadre de ce dossier, comme pour dire que les bulletins doivent être imprimés en Haïti.

Mais c’est la même compagnie qui a imprimé les bulletins de vote pour les élections de 2015, Al Ghurair des Emirats Arabes Unis,  qui a remporté l’appel d’offres pour la production du matériel sensible, pour les scrutins du 9 octobre.

Le directeur exécutif du Conseil Electoral Provisoire, Uder Antoine a fait savoir qu’il s’agit d’un contrat de plus de  2, 5 millions de  dollars.

Il affirme que seules deux autres firmes étrangères (anglaise et sud-africaine) ont participé à cet appel d’offres. Malgré l’intérêt manifesté par des compagnies haïtiennes, elles n’ont soumis aucun dossier, a-t-il ajouté.

Il y en avait deux à manifester de l’intérêt pour l'appel d'offre, avant de se retirer,  a fait savoir  M. Antoine.

Uder Antoine  a souligné e que le lancement d’un appel d’offre international était un passage obligé, en vertu d’un accord signé en 2015 entre l’Etat haïtien à travers le Ministère de la planification et de la coopération externe, et le PNUD pour le contrôle du "basket found" qui collectait et gérait les contributions notamment étrangères, relatives à l’organisation des élections.

Au moment où nous devions lancer cet appel d’offre, a-t-il dit, le gouvernement n’avait pas encore annoncé que les élections seraient organisées avec les ressources domestiques, ce qui nous obligeait à aller vers le basket found qui disposait d’environ 6 millions de dollars US.

Le directeur exécutif du CEP a indiqué que vu qu’il s’agissait de contributions entre autres étrangères, le respect des clauses de l’accord entre Haïti et le PNUD, accord qui prend fin en décembre 2016, s’imposait.

Mais il affirme que le CEP avait été présent à toutes les phases de l’élaboration des spécifications techniques pour entre autres s’assurer que les firmes haïtiennes ne seraient pas mises à l’écart.

Uder Antoine a assuré  par alleurs que tous les détails du budget des prochaines élections seront publiés mardi prochain, précisant que le montant total  restera inchangé, soit 55 millions de dollars

Toujours concernant dossier de la fabrication des bulletins de votes, de nombreux secteurs soutiennent que dès qu'un projet atteint des millions de dollars, l'appel d'offre doit être ouvert au monde. Et que dans le cas des bulletins de vote, dès que le dossier passe par  l'ONU, l'appel d'offre  doit être ouvert à l'internatonal. C'est ce que le PNUD aurait fait savoir à l'organisme électoral.

De plus,  des secteurs soutiennent que tout appel d'offre international favorise l'Etat qui a la chance de bénéficier de prix préférentiels.

Une source parlementaire a pris l'exemple du marché de Fontamara pour lequel,  un contrat de gré à gré a été passé en 2012 sous l'administration du president  Michel Martelly.

La même source a fait savoir que c'est le beau-frère du president   Kiko Saint-Rémy et certains de ses amis dont Sonson  la Familia qui ont obtenu le contrat  à travers la firme IBT pour un montant de 20 millons de dollars. Alors que l'Etat aurait pu trouver mieux ailleurs.

Dans le cas des bulletins pour la présidentiele du 9 octobre, plusieurs personnalités, critiquent l'internationale accusée de vouloir bénéficier des fonds accumulés pour les élections, tout en refusant d'y contribuer. Elles estiment que si des imprimeries locales ne sont pas retenues cette fois, elles pourraient peut-être se voir confier la fabrication des bulletins pour les collectivités territoriales. 

0 commentaires:

Publier un commentaire