mardi 16 août 2016

Le président de la commission justice de la chambre des députés contrarié par le fait que des policiers auraient traité des députés de voleurs et de mal élus: le ministre de la justice et le chef de la police devraient bientôt être invités autour de ce dossier



Port-au-Prince, le 16 aout 2016 – (AHP) - Le président de la commission justice de la chambre des députés, Price Cyprien, a dénoncé ce mardi une forme de stigmatisation dont ses collègues seraient victimes de la part notamment de certains policiers.

Il a cité entre autre le fait qu’un membre de son assemblée a été taxé, a-t-il dit, de député mal élu par un policier dans le cadre d’un contrôle routier.

Il a également évoqué des propos peu amènes essuyés par son collègue de la 3e circonscription de Port-au-Prince, Printemps Bélizaire qui accuse des policiers d’avoir traité de voleurs des députés en fonction.

Ceci est inadmissible, a-t-il dit, rappelant le prestige de la fonction parlementaire.

De nombreux députés de la 50ème législature sont mal vus, en raison de leur conduite dans le cadre de la crise politique et des accusations de réception de pots-de-vin, dont il font l'objet. Nombre d'entre eux sont également accusés d'être arrivés à  la chambre par une voie détournée, dans le cadre ds élections con6estées dee 2015.

Cependant, le ministre de la justice et de la sécurité publique, accompagné du directeur général de la PNH Michel-Ange Gédéon, devraient bientôt répondre aux questions de la commission justice de la chambre basse autour de ce dossier.

0 commentaires:

Publier un commentaire