mardi 26 juillet 2016

Plusieurs secteurs politiques se félicitent des avancées réalisées vers la présidentelle du 9 octobre, mais les partis proches de l'ancien régime Martellly affirment toujours chercher un juge à la Cour de cassation pour remplacer le président Jocelerme Privert




Port-au-Prince, le 25 juillet – (AHP) – L’homme politique et ancien colonel des ex Forces Armées d'Haïti, Himmler Rébu, a  salué lundi des avancées significatives réalisées dans le processus électoral notamment la récente décision du président provisoire, Jocelerme Privert de convoquer le peuple dans ses comices.

M Rébu croit  impératif que les élections se tiennent à la date prévue (9 octobre 2016). Il encourage tous les acteurs concernés à jouer leur rôle.

Himler Rebu a par ailleurs, banalisé la position des partis PHTK, KID et alliés qui ne jurent que par le départ du président Jocelerme Privert don le mandat a expiré le 14 juin mais dont la mission est l'organisation de la présidentielle , des législatives partielles et le renouvellement d'un tiers du Sénat..                                                                                                     

" C'est leur droit de faire valoir leurs revendications, mais , elles n'ont aucune chance de passer", a lancé M Rébu.

Le candidat au sénat pour le département de l’Ouest sous la bannière de Fanmi Lavalas, Louis Gérald Gilles a également salué, des étapes déjà franchies vers la réalisation des élections du 9 octobre et réitère la position de son organisation  en faveur du maintien au pouvoir de Jocelerme Privert jusqu’à l’investiture du prochain président élu en février 2017.

Le Dr Louis Gerald Gilles critique les proches de l’ancienne administration Tèt Kale, dont l’ancien premier ministre Evans Paul qui cherchent à tout prix à perturber le processus électoral, a-t-il dit, ajoutant que plus que toute autre dirigeant, M. Paul a l'obligation de se taire pour avoir éte un premier ministre de facto pendant un an (janvier 2015  à février 2016) , et pour avoir dilapidé les fonds du trésor public.  

Des partis de l'ancien régime reunis au sein de l'"Entente démocratique" dont le PHTK, la KID continuent de plader pour le départ de Jocelerme Privert, pour le remplacer par un juge de la cour de cassation dont la plupart son jugés mal nommés pour des raisons diverses, dont l'âge dépassé.
                                                                                   
La candidate au sénat sous la bannière du parti Cannan, Sabine Duvivier Morpeau, justifie son entêtement à briguer ce poste en raison de son engagement en faveur de la lutte pour une meilleure représentation des femmes dans les sphères de l’administration publique, rappelant qu’aucune femme ne siège actuellement à la 50e législature.

Se disant confiante qu’elle va  gagner les élections, elle dit faire confiance au CEP et au processus enclenché.

Le CEP est pour sa part à pied d'oeuvre pour respecter les différentes étapes du calendrier électoral. Il reste cependant que l'argent  nécessaire pour l'organisation de ces élections (soit 55 millions de dollars selon le CEP) n'est pas encore réuni.

De nombreux secteurs estiment que l'organisme électoral doit pouvoir reviser ce budget à la baisse.Le docteur en écnomie Eddy Labossière a fait savoir la semaine dernière que 60% du montant exigé devrait être amplement suffisant.

0 commentaires:

Publier un commentaire