jeudi 28 juillet 2016

Aucun signe de travail au Parlement haïtien: un nombre important de sénateurs et députés poursuivent la politique de l'absentéisme


Aucun signe de travail au Parlement haïtien: un nombre important de sénateurs et députés  poursuivent la politique de l'absentéisme

Port-au-Prince, le 28 juillet 2016 – (AHP) – Calme plat au parlement où aucun signe de travail n'est perceptible. Les parlementaires particulièrement ceux de l'opposition sont accusés depuis, le début de leur mandat, d'être davantage intéresses par des intérêts personels, par  des privilèges et des pots-de-in pour faire un travail que leur commande la constitution.

La 50ème législature fait l'objet de critiques les une plus acerbes que les autres. Beaucoup disent qu'ils s'imaginaient que la 49è legislature accusée d'avoir battu tous les records en matière de corruption et de servitude,  ne pouvait être supplanté par aucune autre législature. 

  Mais voilà qu' ils affirment  faire le triste constat qu'en seulement quelques mois,  les "valeureux parlementaires"   entrés en fonction en janvier 2016 se révèlent des champions. Et que tous ceux  venus avant  eux peuvent êrre considerés comme des saints y compris ceux de la génération Zuzu.   
                                
Mais face au malaise créé par une leislature qui passe le clair de son temps à faire du marronnage ou à infirmer le quorum pour n'avoir pas recu de nouveaux avantages ou des garanties particulières,  des parlementaires  tentent de faire croire qu'ils n'attendent que  le signal du nouveau président du sénat Ronald Larèche   pour continuer les discussions entre les différents blocs en vue de la réussite de la prochaine convocation de la séance en Assemblée Nationale.

Quelle foi prêter à pareilles déclarations, quand un député affirme que s'il y a maronage ou infimation de quorum, c'est pour empêcher le pays de sombrer dans l'abîme et quand un autre député tente d'expliquer l'absenteisme constaté depuis des mois, par la présence des parlementaires dans leur circonscription ou departement, pour cause de fêtes patronales.

Il faut au moins espérer que ceux qui contribuent à l'avortement de séances depuis le début, au senat, décideront finalement  de travailler et de mériter le chèque qu'ils perçoivent, après avoir obtenu décharge de façon jugée irrégulière, pour pouvoir participer aux prochaines sénatoriales

0 commentaires:

Publier un commentaire