jeudi 28 juillet 2016

Le président Jocelerme Privert a dirigé mercredi un conseil des ministres sur le financement des élections: le chef de l’état a assuré que le processus électoral est lancé de façon irréversible et que l’exécutif gardera son impartialité


 Le président Jocelerme Privert a dirigé mercredi un conseil des ministres sur le financement des élections: le chef de l’état a assuré que le processus électoral est lancé de façon irréversible et  que l’exécutif gardera son impartialité

Port-au-Prince, le 28 juillet 2016 – (AHP) –Le président Jocelerme Pirvert a dirigé mecredi  un conseil des ministres auquel ont pris part des conseillers électoraux.

Les  discussions ont porté essentiellement sur le financement des élections.

 Le chef de l’Etat a fait savoir déclare que le processus électoral est lancé de façon irréversible et redit  que l’exécutif n'a pas de candidat et gardera toute son impartialité, pour permettre l'organisation d'elections libres,  honnêtes et démocratiques.

Jocelerme Privert estime que certains secteurs qui ne veulent pas que les électionnes se réalisent, tentent de faire croire que les fonds nécessaires ne pourront pas être collectés.

Il annonce que le gouvernement a réussi à trouver les voies et moyens pour résoudre les problèmes financiers.

Pour sa part, le ministre des finances, Yves Romain Bastien a assure que le financement des élections à partir de fonds collectés en Haiti, est bel et bien possible, et  a fait le point autour des scénarios envisagés.

Le ministre a expliqué que  le budget des élections sera financé à partir des recettes de l’Etat et grâce aux sacrifices consentis par des fonctionnaires qui acceptent de donner leur salaire ou une partie de leur salaire.

Le président du CEP, Léopold Berlanger a déclaré se réjouir de la volonté manifestée par le gouvernement de garantir la réussite des élections.

M. Berlanger a donné l'assurance que le CEP travaille à jouer sa participation pour la réussite des élections prevues le 9 octobre pour le premier tour de la présidentielle, les législatives partielles et le renouvellement d'un tiers du Sénat.

0 commentaires:

Publier un commentaire