mardi 19 juillet 2016

Le maire de Delmas relance son opération de reconquête des trottoirs de la commune: Wilson Jeudi menace de sévir contre quiconque obstrue la voie publique


 Port-au-Prince, le 19 juillet- (AHP) - Le maire de Delmas, Wilson Jeudi,  a relancé ce mardi son opération de reconquête des trottoirs de la commune.

Réaffirmant sa volonté de sévir contre quiconque obstrue la voie publique, le maire Jeudi rappelle que la loi interdit aux citoyens d’obstruer par des étalages ou des objets de quelque nature que ce soit, les trottoirs et les galleries qui servent exclusivement au passage des piétons.

Après la dissolution de la Brigade d’intervention BRICOR qui, dit le maire, avait failli à sa mission, c’est dorénavant les agents de la PNH, police nationale d’Haïti, qui accompagneront la mairie dans cette opération.

La loi, ajoute-t-il, punit d’emprisonnement et d’amende tout citoyen qui utiliser les trottoirs et les galeries pour étaler leurs objets.

Jean Etienne Mercier, juge de paix de Delmas, est décidé à veiller au strict respect de la loi, il rappelle que la récupération de la voie publique participe de la sécurité des citoyens. Ce n’est pas uniquement avec une arme à feu qu’on peut mettre en danger la vie d’autrui, a-t-il dit.

Pour sa part, le commissaire de police, Mario Aubergiste a rappelé les risques encourus par les marchands et les piétons lorsque la voie publique est obstruée. Il y a des risques d’accidents et de pertes en vies humaines, a rappelé l’officier.

C’est aussi la position du directeur adjoint de la police routière, Etienne Jean Maurest qui se félicite de cette collaboration avec les autorités municipales, tout en faisant remarquer que l’application de la loi en matière d’obstruction de la voie publique, n’a rien à voir aux actes arbitraires.

0 commentaires:

Publier un commentaire