jeudi 12 novembre 2015

Des partisans du candidat Jude Celestin à leur 2ème journée de manifestation affirment qu'ils resteront mobilisés jusqu’au respect du vote populaire





Port-au-Prince, le 12 novembre 2015 – (AHP) – Pour la 2e journée consécutive des manifestants pro-Jude Célestin arrivé 2eme, selon le Conseil eéectoral, dans les résultats preliminaires du premier tour  de la presidenielle du 25 ocobre , étaient dans les rues de Port-au-prince  pour dénoncer ces résultats  tels que proclamés, prévoyant un second tour le 27 décembre avec  le candidat du parti au pouvoir, Jovenel Moïse.

Des partisans de M. célestin contestent eux aussi les résultats du scrutin, arguant que Jovenel Moïse, le poulain du président Michel Martelly, ne mérite pas la première place qui lui a été attribuée.

La manifestation a démarré à Pétion-Ville, où se trouve le  siège du CEP pour prendre fin au Champ-de-Mars et comme lors de la première journée, les posters du candidat du PHTK n’ont pas été épargnés par des protestataires furieux qui les ont déchirés le long du parcours.

Le coordonnateur du MONOP, André Fadot, qui avait lancé la manifestation affirme que les militants resteront mobilisés jusqu’à ce qu’ils obtiennent les vrais résultats du scrutin présidentiel du 25 octobre.


André Fadot a dénoncé à l'occasion  un complot du pouvoir en place qui viserait à éliminer certains militants politiques.

Des cadres et partisans de la Plateforme Pitit Desalin étaient parmi les manifestants  pour les mêmes objectifs.

Des partisans du leader de Renmen Ayiti Jean-Henry Céant, placé en 6e position dans les resultats du CEP, étaient egalement dans la rue, pour dénoncer les fraudes et les irrégularités.

Jean-Henry Céant a une nouvelle fois  exigé le respect du vote populaire.

Me. Céant a attiré l’attention de l’opinion publique sur des dénonciations d’un député élu sous la bannière du PHTK, Antoine Rodon Bien-aimé, qui accuse les responsables de son parti de fraudes massives dans ce scrutin

La secrétaire générale du RNDP, Mirlande H. Manigat, membre de l’espace de résistance patriotique a indiqué ce jeudi que cette structure de l’opposition appui tout mouvement visant à combattre le pouvoir en place et à dénoncer le processus électoral tel qu’il a été engagé.

Mirlande Manigat assure que les militants de l’espace de résistance participera à toute manifestation pacifique tant à Port-au-Prince que dans les villes de province contre les élections.

Elle appelle cependant les militants à avoir un comportement pacifique pour ne pas donner prétexte à la police d’agir violemment contre eux. 

0 commentaires:

Publier un commentaire