mardi 13 octobre 2015

Médina et Martelly se rencontrent ce mardi à Barahona, à la demande du président haïtien, selon la présidence domnicaine: la question du transport de produits pa voie terrestre au coeur de l'agenda du chef d' Etat dominicain






Baharona, le 13 octobre 205 – (AHP) – Les présidents, haïtien et dominicain  Danilo Medina et  Michel Martelly se réencontrent  ce mardi dans la province de Barahona pour discuter, entre autres questions, de la levée de la mesure  imposée par Haïti frappant  d'interdiction de transport par voie terrestre,  23 produits dominicains .

L'information a été communiquée lundi soir  par le porte-parole de la présidence, Roberto Rodriguez Marchena, lors d'une conférence de presse au Palais national.

Il a expliqué que la réunion à laquelle paticipent outre le president Medina,  le ministre des Affaires étrangères  Andrés Navarro, les ministres de l'Industrie et du Commerce, de l'Intérieur et de la Police ainsi que  le directeur des douanes,  se tient à la demande du gouvernement haïtien .

On ne sait pas avec certiude quels ministres prennent part à la rencontrre du côté haïtien, puisqu'aucune annonce n'a été faite du côte des autorites haitiennes. Mais, selon des sources, les ministre des finances, du commerce, de l'interieur et de la commication devraient entre autres  accompagner le président Martelly à la table des discussions.

La mesure d'interdiction des produits dominicains a été prise le mois dernier et était censé entrer en application le premier octobre.

Le gouvernement haïtien qui beneficie du support de plusieurs associations de patrons notamment de la région métropolitaine de Port-au-prince, a toujours fait savoir  que sa mesure vise à combattre la contrebande. Une explication rejetée par les associations régionales, notamment de la zone frontalière, qui reclament la levée de cette mesure,  conseillant plutôt  un meilleur contrôle des postes frontaliers.

La demande de rencontre  du président Martelly  de ce 13 ocobre, intervient 24 heures après que le ministre haïtien du commerce, Jude Hervey Day, eut  banalisé la décision de la République dominicaine de porter l'affaire par devant l'organisaton mondiale du Commerce, tout en faisant savoir qu'Haïti etait prête à y faire face.


Les produits frappés sont les suivants: farine de froment, ciment gris, huile comestible, savon de lessive, détergent en poudre, emballage en foam, eau portable, peinture et produits pour carrosserie de voiture, beurre de cuisine, mantèque, fer pour la construction, pâtes alimentaires, métal déployé et tôles, tuyaux PVC, jus en poudre, boissons gazeuses, bière, snack (cheeco), maïs moulu, matelas, équipements lourds pour la construction, ustensiles ménagers en plastique et biscuits.

Plusieurs secteurs se demandent si le président Medina ne serait  pas celui qui  devrait plutôt  chercher à dialoguer après la mesure d'interdiction gouvernementale. Alors interrogent-ils: que  recherche  le président Martelly, alors que les Dominicans continuent de rapatrier des milloiers d'Haïtiens jugés en situation irrégulière  Martelly cherche-il à calmer le jeu à la veille des élections,  en raison de la grande capacité, dit-on,  des Dominiains de donner du fil à retordre au voisin, en période électorale.

Le président Michel Martelly compte au moins 2 poulains connus dans la course à la présidence: Jovnel Moise du "Pati Ayisyen Tèt Kale" et Steeeve Kawly du parti Bouclier.

0 commentaires:

Publier un commentaire