mardi 6 octobre 2015

La mission d’observation électorale de l'UE procède au déploiement de ses premiers observateurs pour les élections du 25 octobre : le chef de la mission reconnait que ce scrutin sera plus complexe que celui du 9 aout.



Port-au-Prince, le 6 Octobre 2015 –(AHP) – La mission d’observation électorale de l’union européenne a procédé ce mardi au déploiement de ses premiers observateurs pour les élections du 25 octobre en Haïti.

Le chef adjoint de la mission d’observation, Jose Antonio De Gabriel, a souligné que le premier groupe qui vient d’être déployé comprend 22 observateurs de long terme et qui devraient être rejoints par des observateurs de court terme ainsi que des membres du parlement européens à l’approche du scrutin du 25 octobre.
Plus de 80 observateurs européens seront présents en Haïti pour les élections du 25 octobre, a dit Jose Antonio De Gabriel qui, reconnait que ce scrutin sera plus complexe que celui du 9 aout.

Pour ce qui est de la mission d’observation de l’UE, elle aura à observer la campagne électorale, le rôle des médias ainsi que le déroulement du scrutin, a-t-il dit, plaidant en faveur de l’organisation de meilleures élections en tenant compte notamment de l’expérience acquises lors des législatives partielles du 9 aout.

Les élections du 9 août qui avaient été taxées de mascarade par de nombreux secteurs de la société,  ont été jugées potables par la mission de l'UE.

Jose Antonio De Gabriel a invité le conseil électoral provisoire (CEP) à utiliser les plus puissants outils de communication en vue de sensibiliser la population.

S’agissant de la démission du conseiller Nehémy Joseph, Jose Antonio De Gabriel soutient que cela ne devrait pas interrompre le fonctionnement normal du conseil électoral provisoire.

Toutefois, il dit souhaiter que les secteurs vodou et paysan trouvent, dans le meilleur délai, un consensus en vue de désigner un nouveau conseiller électoral.

0 commentaires:

Publier un commentaire