mardi 20 octobre 2015

Haïti/République Dominicaine : Réouverture des points frontaliers officiels


Haïti/République Dominicaine : Réouverture des points frontaliers officiels


GARR/ Le calme est enfin revenu dans les points frontaliers officiels haïtiano-dominicains. La circulation des véhicules transportant de marchandises et celle des usager (ère)s ont été constatées au niveau de la frontière depuis le 19 octobre 2015, contrairement à la semaine écoulée où une situation de tension avait complètement paralysé les activités commerciales.

Au point frontalier de Dajabón/Ouanaminthe,  les activités commerciales qui avaient été suspendues au marché dominico-haïtien, les 12 et 16 octobre 2015, ont repris timidement, le lundi 19 octobre 2015.

La décision de la réouverture dudit marché fait suite à une réunion tenue le dimanche 18 octobre écoulé entre le ministre des Affaires étrangères Andrés Navarro, le ministre de l'Industrie et du Commerce, José del Castillo Saviñón, les autorités locales de Dajabón et les consuls dominicains accrédités en Haïti. Les commerçants et transporteurs dominicains qui étaient à l’origine de cette suspension ont participé aussi à cette réunion.

La Fédération des marchands dominicains ainsi que la filiale de la Fédération dominicaine des transporteurs, ont salué la volonté du gouvernement dominicain de parvenir à un accord avec le pays voisin. Elles se disent convaincues que dans les prochains jours les autorités de l’Île  finiront par s’entendre en vue d’obtenir la levée de l'interdiction sur l'entrée par voie terrestre en Haïti de 23 produits dominicains.  
                                                                                                        
Cependant, les commerçants haïtiens se plaignent des inspecteurs de douane et des agents de l'Immigration et de la police dominicaine qui les ont dépouillés des produits qu’ils vont vendre sur le marché dominicain. Selon eux, les produits ont été détruits et jetés dans la rivière Slaughter, qui sépare les deux pays.

D’un autre côté, à la frontière de Jimani/Malpasse, les activités qui restaient paralysées depuis le vendredi 16 octobre 2015 ont été également reprises. Le commerce frontalier et les autobus qui assurent le transport haïtiano-dominicain étaient au rendez-vous, le lundi 19 octobre 2015. Les usagers de ce point frontalier ont effectué leurs transactions comme à l’ordinaire.

A Belladère/Elias Piña, même si la présence des commerçants haïtiens était faible, la frontière a été ouverte le 19 octobre 2015.

Elle a été fermée au cours de la journée du 16 octobre 2015 en raison d’un mouvement de grève lancé par des commerçants et des syndicalistes dominicains.

Rappelons que les activités ont été déjà reprises depuis le vendredi 16 octobre 2015 à la frontière de Pedernales/Anse-à-Pitres, jour de marché frontalier.

Le commerce et les autres activités ont été paralysés suite aux violentes manifestations survenues le lundi 12 octobre 2015 suite au mouvement de protestation initié par des membres de la population après la saisie d’environ 300 sacs de farine par les agents douaniers de la zone.

0 commentaires:

Publier un commentaire