jeudi 29 octobre 2015

L’espace de résistance patriotique qui avait boycotté les élections du 25 octobre affirme que les résultats que s'apprête à publier le CEP risquent de provoquer des protestations violentes dans le pays



Port-au-Prince, le 29 octobre 2015 – (AHP)-L’espace de résistance patriotique regroupant plusieurs personnalités, partis et regroupements de l’opposition, émet de vives critiques contre es élections du 25 octobre dernier estimant que les manœuvres consistant à corriger les irrégularités flagrantes du 9 aout par des mécanisme plus subtiles et moins grossiers n’ont trompé que brièvement les démocrates.

Edmonde Supplice Beauzile de la FUSION et membre de l’espace de résistance dénonce  des manœuvres d’un gouvernement qui ne recule devant rien pour garder le pouvoir.

Elle a souligné que la démocratie au rabais qu’on veut imposer au peuple haïtien n’est pas une solution aux problèmes politiques du pays,  estimant qu’il est encore temps de rectifier le tir en priorisant l’intérêt d’Haïti.

Edmonde Supplice Beauzile  estime que les protestations qui suivent le scrutin du 25 octobre ne font que confirmer sa prédiction selon laquelle il ne pouvait y avoir de bonnes élections de réaliser de bonnes élections dans les conditions actuelles.

Elle a fait savoir  que les résultats que s’apprête à publier le conseil électoral provisoire(CEP) risquent de provoquer des protestations violentes dans le pays, soulignant que plusieurs candidats se déclarent vainqueurs au premier tour.

Pour sa part, le candidat a la présidence de la plate forme Jistis qui a abandonné la course électorale,  André Michel, estime que les élections du 25 octobre étaient les  plus frauduleuses de toute l’histoire du pays.

Me André Michel appelle les candidats mécontents à rejoindre la lutte en faveur de la mise en place d’un gouvernement de transition, un scénario qui implique, rappelle-t-il, le renvoi du président, Michel Martelly.

0 commentaires:

Publier un commentaire