jeudi 1 décembre 2016

Le sénateur pro-PHTK, Jean Renel Sénatus fait état d'une reunion qui se serait tenue mecredi dans un hotel de Petion-Ville pour planifier ds attentats contre des entreprises privées: les accusation du senateur mises en question, en raison de son appartenance politique




Port-au-Prince, le 1er décembre  2016 – (AHP)- Le président de la Commission Justice et sécurité du Senat, Jean Renel Senatus, un supporteur du candidat à la presidence du PHTK, Jovenel Moïse, a fait savoir  jeudi qu'une réunion se serait tenue  la veille dans  un hotel de Pétion-Ville qu'il n'a pas identifié, pour préparer ,a-t-il dit, des attentats contre des entreprises privées.

Selon le sénateur, les propiétaires des biens et des entreprises privées visés, seraient au nombre des citoyens accusés d'avoir instrumentalisé le CEP pour qu'il publie des résultats en faveur de Jovenel Moïse.

Il s'est refusé ou n'était pas en mesure  de dire qui étaient les participants à cette reunion, pourquoi il n'est pas intervenu dans cet hotel pour les dénoncer, ni comment il  a pu faire pour savoir de quoi ils discutaient,  si lui, il n'etait pas present.

A la question de savoir pourquoi il n'a pas prévenu la police, le sénateur pro-PHTK s'est contenté de repondre: qui vous a dit que je ne l'ai pas prévenue.

Ces accusations de Jean Renel Sénatus interviennent dans un contexte de manifstations pour dénoncer un coup d'etat électoral au profit du candidat du PHTK.

Jean Renel Sénatus est ce sénateur qui avait recemment ete accusé d'avoir couvert l'ancien chef rebelle, Guy Philippe, lui aussi  pro PHTK, accusé d'implication dans une attaque  meutrière contre  le comissariat de police des Cayes (Sud)

0 commentaires:

Publier un commentaire