vendredi 9 décembre 2016

Sit-in ce vendredi 9 décembre devant le palais national pour réclamer une plus grande implication des autorités dans la lutte pour le dédommagement des victimes du choléra par les Nations-Unies




 Port-au-Prince, le 9 décembre 2016 – (AHP) -Le Bureau  des Organisations de Défense des Droits Humains (BODDH), annonce un sit-in ce vendredi 9 décembre devant le palais national pour réclamer une plus grande implication des autorités dans la lutte pour le dédommagement des victimes du choléra par les Nations-Unies.

Le virus du choléra introduit dans le pays  par des casques bleus népalais de la mission onusienne MINUSHA, a déjà fait plus de 10.000 morts et contaminé ds centaines de miliers de personnes

Le coordonateur du BODDH, Me. Jaccéus Joseph, a dénoncé jeudi des violations des droits humains dont sont responsables des soldats de la MINUSTHA, citant notamment des viols et l’introduction  du choléra par des soldats népalais.

Jaccéus Joseph demande en outre, au gouvernement haïtien de fournir les pièces nécessaires aux victimes du choléra et de mettre en place une commission de réclamation qui aura pour mission de négocier avec les dirigeants de l’ONU.

Le secréaire général de l'ONU en fin de mandat, Ban Ki Moon, a reconnu les torts causés au pays par le choléra et s'en est excusé, mais aucune mesure concrète n'a encore été prise pour dédommager les victimes ou leurs parents.

L'ONU s'est contentée pendant des années de faire valoir l'immunité dont elle est couverte pour refuser  d'assumer ses responsablités  dans les torts causés aux citoyens d'un pays aussi pauvre qu'Haïti.

0 commentaires:

Publier un commentaire