jeudi 29 décembre 2016

Le collectif "Défenseurs Plus" presse le conseil électoral provisoire de respecter la date du 29 décembre fixée pour la publication des résultats définitifs de la présidentielle et accuse de partialité les organismes de droits humains qui ont abandonné l’observation au CTV pour cause d'opacité


 Port-au-Prince, le 29 décembre 2016 - (AHP) -Le collectif "Défenseurs Plus" a appelé mercredi  le conseil électoral provisoire à respecter la date du 29 décembre fixée pour la publication des résultats définitifs de la présidentielle et à appliquer les prescrits du décret électoral.

Le directeur du Collectif , Antonal Mortimé  réclame ce qu'il appele le respect des principes régissant le fonctionnement des tribunaux électoraux. Il dénonce, à l'instar des organisations OCIDH et CONHANE réputes proches du candidats Jovenel Moïse,  toute manœuvre qui  viserait à retarder la publication des résultats définitifs de la présidentielle.

M.Mortime qui commentait la décision des organismes de droits humains qui ont abandonné l’observation au CTV pour cause d'opacité, soutient que ces organisations devraient se montrer impartiales.

Le directeur du Collectif qui est à froid avec certains seceurs de roits humain depuis son départ de le Plateforme des organismes de droits humains (POHDH) a réclamé du coup le respect des principes régissant le fonctionnement des tribunaux électoraux.


Le coordonateur du  Collectif des Organisations pour la Défense des Droits des Migrants et Rapatriés (Coddemir) a réclamé pour sa part des dispositions de nature à rendre  les élections accessibles aux personnes âgées et handicapées au CTV.
Pierre Garot Nérée 

0 commentaires:

Publier un commentaire