lundi 12 décembre 2016

Le BCED a commencé depuis samedi, à statuer sur les cas de contestation enregistrés suite à la proclamation des résultats pour les sénatoriales et les législatives: le candidat de Fanmi Lavalas affirme que Fednel Monchéry (PHTK) sait qu'il n'avait même pas le droit d'être candidat




Port-au-Prince, le 12 décembre 2016 – (AHP) – Le bureau du contentieux électoral départemental a commencé depuis samedi, à statuer sur les cas de contestation enregistrés suite à la proclamation des résultats préliminaires des sénatoriales partielles et des législatives complémentaires du 20 novembre dernier.

Au BED de l’ouest 1, le BECD a notamment statué sur la contestation introduite par le candidat de Fanmi Lavalas, Louis Gérald Gilles, placé en 3e position, selon les résultats préliminaires, derrière ses adversaires du PHTK Fednel Monchéry et du RPH Patrice Dumont.

Son avocat, Evens Fils, a plaidé en faveur d’une vérification des procès-verbaux au centre de tabulation des votes, arguant qu’aucun candidat qui se dit confortable, ne devrait tenter de s'opposer à la vérification de PV.

Il a fait état de nombreuses irrégularités et de fraudes enregistrées durant la journée électorale du 20 novembre et assure qu’une vérification approfondie au CTV devrait permettre de les révéler au grand jour.

Le candidat du rassemblement des patriotes haïtiens, Patrice Dumont, affirme ne pas s’opposer à ce qu’il y ait une vérification au CTV et que le meilleur gagne.

"Nous devons entrer dans l’ère de la vérité et faire avancer la science, a dit Patrice Dumont qui estimeque, quel que soit le cas de figure, il sera au second tour.

Pour sa part, Me Reynold Georges, l’avocat du candidat du PHTK Fednel Monchéry, a dénoncé ce qu’il appelle la légèreté ayant caractérisé la démarche du Dr Gilles estimant que ce dernier n’a aucune preuve de ses accusations.

Quant à Louis Gérald Gilles, il affirme réserver le meilleur pour le Bureau du Contentieux électoral national. Il soutient qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Le candidat de Fanmi Lavalas donne toutefois un avant-goût, en affirmant que  Fednel Monchéry sait qu'il n'avait même pas le droit d'être candidat.

0 commentaires:

Publier un commentaire