mercredi 27 avril 2016

Petro Caribe: la "commission Ethique et anti-corruption du Senat presidé par un ancien conseiller de l'ex président Martelly auditionne un ministre de l’économie et des finances sous René Préval


x
Port-au-Prince, le 27 avril 2016 – (AHP) – La commission « Ethique et anti-corruption » du Sénat a poursuivi ce mercredi sa série d’auditions dans le cadre de l’enquête sur l’utilisation des fonds PetroCaribe.

C’est l’ancien ministre de l’économie et des finances Ronald Baudin en poste entre 2009 et 2011 jusqu’à l’arrivée de l’ancien président Michel Martelly, qui a été entendu par les sénateurs ce mercredi.

Leprésident de la commission, Youri Latortue, un des preincipaux conseillers de l'ancien presients Michel Martelly dit avoir une nouvelle fois relevé des anomalies dans la gestion des fonds PetroCaribe.

Il évoque notamment le fait par l’ancien premier ministre Jean-Max Bellerive qui faisait également office de ministre de la planification, de signer une quarantaine de contrats qui devraient être exécutés dans différents domaines.

Des anomalies pour lesquelles, l’ancien ministre des finances n’a pas pu nous donner des explications, a-t-il dit.

Le parlementaire informe  que ce jeudi, les anciens ministres des finances Marie-Carmelle Jean-Marie et Lemercier Georges seront entendus par la commission et que le lendemain, soit le vendredi 29 avril, l’ancien ministre de l’économie Wilson Laleau sera reçu au grand corps.

La semaine prochaine, ce sera le tour des anciens ministres de la planification et directeurs du bureau de monétisation des programmes d’aide au développement BMPAD, d’être invités.

Pour sa part, le sénateur Onondieu Louis du parti de Michel Matelly, a indiqué que la commission n’est motivée par aucune volonté de nuire les anciens hauts fonctionnaires appelés à déposer ni protéger qui que ce soit.

L'administration  Martelly est consideré comme celle qui a le plus gaspillé les fonds Petro Caribe

Nous ne faisons que notre travail d’enquête pour faire la lumière sur l’utilisation des fonds publics, a-t-il dit.

C’est avec plaisir que je me suis mis à la disposition des parlementaires, a pour sa part indiqué l’ancien ministre Ronald Baudin qui dit souhaiter que le travail aboutisse.

Il conseille toutefois aux membres de la c0mmisssion formee exclusivement de partisans de l'ancien régime de ne pas se limiter à interroger ceux-là qui étaient chargés de répartir des fonds vers des ministères et institutions chargés d’exécuter des projets.

Il faut interroger les projets, a-t-il souligné, affirmant avoir signé 3 résolutions pour octroyer des fonds à plusieurs institutions pour un montant total d’environ 300 millions de dollars américains.

0 commentaires:

Publier un commentaire