lundi 18 avril 2016

La NEHRO exprime sa réprobation des dernières déclarations du secrétaire d'Etat américain sur la situation politique haïtienne et l'accuse de vouloir encourager le désordre, l’impunité et l’irrespect des lois en Haïti..



-
Boston, 18 avril 2016 (AHP)- La New England Human Rights Organization (NEHRO) a accusé lundi  le secrétaire d'Etat américain de vouloir encourager le désordre, l’impunité et l’irrespect des lois en Haïti.

Dans une corrspondance  datée du 18 avril adressée à M. John Kerry, la NEHRO exprime sa réprobation suite à ses dernières déclarations sur la situation politique haïtienne actuelle.

Dans une interview la semaine dernière  sur une télévision  de la Floride, John Kerry avait menacé que  la patience et la volonté de la communauté internationale à voir trainer la date des élections en Haïti, avait une limite, estimant  que le peuple haïtien avait besoin tout de suite d’un gouvernement élu démocratiquement.

La NEHRO dont le siège central est basée dans le Massachussets, dit  croire que cette déclaration  du secrétaire d'Etat est inappropriée et inélégante.

"De plus, votre coordonnateur spécial pour Haïti au  Département d'Etat, Monsieur Kenneth Merten,  prend position publiquement dans les medias contre l’exigence légitime du peuple haïtien de créer une commission d’évaluation et vérification du processus électoral de 2015 afin qu’il puisse savoir ce qui s’est passé réellement lors des élections du 9 août et du 25 octobre 2015", a deploré la New England Human Rights Organization qui rappelle à Monsieur Kerry  que dans son pays, la loi semble être respectée religieusement et que quiconque croit pouvoir y faire entorse, est puni avec la plus grande rigueur.

"Pourquoi vouloir encourager le désordre, l’impunité et l’irrespect des lois en Haïti?  Vous n’êtes pas sans savoir que les élections des mois d’aout et d’octobre 2015 organisées par un gouvernement qui n’avait aucun respect pour les principes de la séparation des pouvoirs et de l’Etat de Droit,  ont été entiachées de fraudes massives et d’irrégularités.  Pourquoi le Gouvernement Américain s’oppose-t-il à la vlonté du peuple haïtien de trouver   des solutions acceptables à la crise politique née des élections de 2015 ?  De quoi avez-vous peur dans l' évaluation du processus électoral haïtien? Autant de questions adressées par la NEHRO au secreaire d'Etat américain

Rappelant  que  « la vérité fait rougir la face du diable », l'organisation de droits humains soutient que seule la vérité sur le processus électoral pourra apporter des éléments de solutions à cette anomalie constitutionnelle créée par l’Administration du Président Joseph Michel MARTELLY avec la complicité de la communauté internationale.

La New England Human Rights Organization (NEHRO) demande  finalement au Secrétaire d’Etat américain  de se  mettre aux côtés du peuple haïtien qui a droit à des élections libres honnêtes  et democratiques.

Plusieurs autres secteurs qui ont réagi sur les déclarations du secrétaire d'Etat américain parlent d'ingérence grave dans les afaires d'Haïti, tout en  affirmant que c'est l'imminence de la présidentielle américaine qui poussent des officiels à faire de telles declarations.

D'autres en Haïti se demandent ce qu'on peut vouloir cacher pour avoir autant peur de la commission de vérification qui devrait au contraire aider à faire  la vérité une fois pour toutes sur ce qui s'est passé lors des élections des 9 août et 25 octobre 2015.

0 commentaires:

Publier un commentaire