mercredi 27 avril 2016

Le conseil électoral provisoire lance deux journées de formation et d’échanges à l’intention des personnalités appelées à siéger au bureau du contentieux électoral national BCEN


 Port-au-Prince, le 27 avril 2016 – (AHP) – Le conseil électoral provisoire a lancé de mercredi deux journées de formation et d’échanges à l’intention des personnalités appelées à siéger au bureau du contentieux électoral national BCEN, à partir de la semaine prochaine.

Il s’agit de conseillers électoraux, d'avocats et de juges de la cour d’appel. Selon le président du CEP, Léopold Berlanger, cette initiative participe des nouvelles dispositions qui ont été adoptées en vue de rétablir la confiance dans le processus.

Il évoque l’élaboration d’un code d’éthique et de déontologie électorale et d’un prescrit de règlements de contentieux électoral : deux instruments qui sont des codes de référence que tout le personnel électoral est appelé à suivre sous peine de sanctions, a-t-il dit.

M. Berlanger appelle les futurs membres des trois composantes du BCEN à faire preuve de rigueur, de transparence, d’impartialité et d’honnêteté dans le traitement des dossiers sur lesquelles ils auront à travailler dès la semaines prochaines pour les contentieux relatifs aux élections municipales.

Pour sa part, le vice-président du CEP, Me Carlos Hercule, responsable des questions contentieuses au conseil, a confirmé que le BCEN devrait commencer à statuer dès la semaine prochaine sur le dossier des municipalités.

Les tirages au sort pour la constitution des différentes composantes du BCEN auront lieu le jour même de l’audience de manière à ce que nul ne sache à l’avance sur quel dossier il aura à travailler.

0 commentaires:

Publier un commentaire