mercredi 11 octobre 2017

L'ancien candidat à la présidence Moïse Jean-Charles annonce la dernière phase de la mobilisation visant à renverser l’équipe au pouvoir: Il prévoit la mise en place d’un conseil d’état après l'éventuel départ du chef de l'Etat.



 Port-au-Prince, le 11 octobre 2017 - (AHP) - L’ex candidat à la présidence Jean Charles Moise a annoncé mercredi certaines modifications dans le calendrier de mobilisation contre le président Jovenel Moise.

Le leader de Pitit Desalin a fait savoir que des manifestations sont prévues les 12, 15 et 17 octobre dans la capitale et le 14 octobre aux cayes. Il a indiqué que c’est la dernière phase de la mobilisation visant à renverser l’équipe au pouvoir.

Jean Charles Moise continue de dénoncer l’emprisonnement de plus de 40 manifestants arrêtés. L’ex sénateur dénonce en outre, les circonstances jugées suspectes dans lesquelles les autorités s’apprêtent à mettre en place le Conseil Electoral Permanent, le Conseil Constitutionnel et les forces armées d’Haïti.                                               

Selon le leader de Pitit Desalin, l'opposition sait clairement où elle va.  Il prévoit  la mise en place d’un conseil d’état de 11 membres avec des représentants des 10 départements géographiques du pays et de la diaspora haïtienne après une éventuelle démission de Jovenel Moise.

Moise Jean Charles indique que le conseil d’état aurait pour mission de réaliser les états généraux de la nation  en vue de poser les problèmes structurels.

0 commentaires:

Publier un commentaire