dimanche 15 octobre 2017

Des milliers de personnes rassemblées dans le quartier populaire de La Saline empêchées de gagner les rues: la police explique qu'elle n'avait pas été prévenue


Les Cayes, le 15 octobre 2017 - (AHP) - Des milliers de personnes rassemblées samedi dans le quartier populaire de la Saline aux Cayes , n'ont pu défiler à l'appel de l'opposition démocratique pour protester contre le budget 2017-2018 et  réclamer  la démission du président Jovenel Moise, en raison de l'interdiction de la police qui soutient n'avoir pas été notifiée.

Les nombreux militants présents ont alors accusé la police de faire le jeu de l'Exécutif et donc, d'être de plus en plus politisée. Furieux, ils ont lancé des jets  pierres en direction des policiers qui ont répliqué à coup de gaz lacrymogènes, indisposant de nombreuses personnes .

Plusieurs personnalités étaient présentes à ce rassemblement dont le secrétaire général de Pitit Desalin et plusieurs zeelus de Fanmi Lavalas dont le député Sinal Bertrand qui ont condamné le comportement  jugé de plus en plus  partisan de la police

Cependant parallèlement, un petit groupe de proches du pouvoir a pu se rassembler sans être inquiété pour défendre le  droit du président Moise Jovenel) de boucler les 5 ans de son mandat.

Récemment, le maire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné, avait demandé aux partisans du pouvoir d'utiliser toutes sortes d'armes pour faire échec aux manifestations de l'opposition qui empêchent, selon lui, le fonctionnement des écoles. 

0 commentaires:

Publier un commentaire