mardi 1 novembre 2016

Situation tendue aux Cayes, après la mort d'un adolescent abattu, au moment du débarquement d'un bateau d'aide humanitaire vers la garde-côtière



Les Cayes, le 1er novembre 2016- (AHP) – Un adolescent de 17 ans   a eté tué d'une balle au dos ce jeudi matin lors du debarquement d'un bateau d'aide humanitaire du Warf des Cayes (sud)  vers la garde cotière située non loin  de là.

Le bâteau rempli de produits était arrivé il y a quelques jours de Porto-Rico.

Selon les temoignages, l'incident est survenu  peu après le début de l'opération.

Des membres de la population ont alors commencé à lancer des slogans accusant des secteurs d'avoir détourné l'aide humanitaire et appelant les autorités à acheminer l'aide vers les réelles victimes de l'ouragan Matthew.

Face probablement à l'ampleur que commencait  à prendre la mobilisation, les agents de la côte-cotière ont comencé à tirer, créant une grande panique. Les manifstants ont alors commencé à fuir. E c'est à ce moment que le jeune homme atteint au dos   d'une balle (vraisemblablement réelle) est tombé.

Ce sont les gardes -côtes qui sont accusés du décès de l'adolescent. Et la population furieuse  a aussitôt  commencé à ériger des barricades enflammées, tout en lancant des jets de pierres en direction des policiers

Jusqu'à ce 11 heures le corps de l'enfant  etait  étendue sur la chaussée. Et la situation toujours tendue. Aucun autre corps de la police ne s'est toujours manifesté.

Une manifestation est dans la rue  avec le cadare  de l'adolescent, toutes rues de la vile sont bloquées.

Une adolescente de 18ans avait été tué il y a 8 jours pratiquement dans les mêmes circonstances dans la commune de Dame-Marie (sud-ouest). Selon des temoignages, l'incident malheureux se serait alors produit au moment  d'une tentative de pillage.

La dévastation causée par l'ouragan Matthew rend la population vulnérable dans tous les départements frappés (le Grand Sud , les Nippes et des régions du Nord-ouest).

Et si des secteurs gouvernementaux sont accusés de ne pas assumer leurs responsabilités dans la distribution de l'aide, des parlementaires toutes tendances sont accusés de prendre manu militari l'aide en ôtage, notammemnt celle entreposée à la SONAPI.

Ce mardi, des membres de la population ont mis en garde contre des actes de  manipulation avec pour objectifs de créer des situations non propices à la tenue des élections.

0 commentaires:

Publier un commentaire