lundi 21 novembre 2016

La Mission d’observation électorale de l’OEA en Haïti salue les améliorations apportées à la journée électorale





Port-au-Prince, 21 novembre 2016 - La Mission d’observation électorale (MOE) de l’Organisation des
États américains (OEA) en Haïti, dirigée par l’ancien Sénateur uruguayen Juan Raúl Ferreira, salue les
efforts déployés par l’ensemble des acteurs nationaux ayant permis un meilleur déroulement du jour du
scrutin et ce, malgré les défis occasionnés par le passage de l’ouragan Matthew.

La Mission tient à souligner la plus grande implication des responsables nationaux dans la prise en charge du processus. 

La MOE-OEA a déployé 130 observateurs originaires de 24 pays dans les 10 départements du pays. Le
jour du scrutin, ils étaient présents dès l’ouverture des bureaux de vote jusqu’au décompte des voix. Au
total, ils ont visité 474 centres de vote. Les observateurs de l’OEA assureront une présence continue au
Centre de tabulation des votes (CTV) jusqu’à la publication des résultats préliminaires. Ils observeront
également la phase de contestation. 

La MOE-OEA reconnaît que les mesures mises en œuvre par les autorités électorales ont permis
d’améliorer le déroulement de la journée électorale. 

En moyenne, les bureaux de vote observés ont ouvert à 6h50. Tous avaient reçu le matériel électoral
nécessaire.

La MOE-OEA est satisfaite de noter l’utilisation de nouveaux isoloirs favorisant la
confidentialité du vote, ainsi que l’emploi d’un nouveau type d’encre indélébile pour identifier les
citoyens ayant voté. La Mission souligne également que le processus de vote s’est déroulé de manière
plus efficace, ce qui est attribuable, en partie, à la dispense d’une formation plus exhaustive au
personnel électoral. Ces mesures faisaient notamment partie des recommandations énoncées par la
MOE-OEA lors de ses précédents déploiements. 

Les observateurs de l’OEA ont remarqué une participation accrue des femmes à titre de membres de
bureaux de vote. Toutefois, la Mission constate que le nombre de candidates aux élections était peu
élevé. Selon les informations publiées par le Conseil électoral provisoire (CEP), moins de 10% des
candidats aux élections législatives et sénatoriales étaient des femmes. La Mission déplore le fait que les
partis politiques n’aient pas respecté le quota de 30% établi par le Décret électoral. 

Le jour de l’élection, les observateurs nationaux étaient présents dans de nombreux bureaux de vote, ce
qui témoigne de l’engagement de la société civile envers le processus. Leur participation est un élément
essentiel du renforcement de la démocratie haïtienne.

Afin de prévenir la répétition de certaines irrégularités ayant affecté les élections du 25 octobre 2015, le
CEP a mis en place des mesures visant à fournir une plus grande certitude aux électeurs. Ainsi, un
électeur ne pouvait voter que là où son nom apparaissait sur une liste. La Mission souhaite aussi
souligner les efforts faits pour mieux encadrer l’accréditation des mandataires au moyen d’un processus
d’inscription électronique.

Tout en notant une diminution de leur nombre, la MOE-OEA a pu constater
que les mandataires présents dans les bureaux de vote étaient clairement identifiés et représentaient
une pluralité de partis politiques.  

La Mission prend note des efforts visant à faciliter le vote d’acteurs impliqués dans l’organisation des
élections par l’utilisation de listes complémentaires.

Cependant, la mise en œuvre de cette initiative n’a pas été exempte de difficultés, notamment en ce qui concerne la consolidation, l’impression et la distribution de ces listes. De plus, la Mission a observé quelques cas de divergence entre les listes
affichées à l’extérieur des bureaux de vote et celles utilisées par les membres des bureaux de vote.

La décision du CEP de réouvrir la liste électorale s’est traduite en une augmentation approximative de
318 000 électeurs posant un défi à l’Office National d’Identité (ONI), chargé de livrer en temps opportun
des cartes aux nouveaux électeurs malgré des moyens limités. Ce défi a été exacerbé par le passage de
l’ouragan Matthew.

Bien qu’il ne soit pas possible de déterminer combien de personnes ont été
affectées, la Mission reconnaît que cela a pu empêcher certaines personnes d’exercer leur droit de vote.

Même si le vote n’est pas obligatoire en Haïti et que la loi ne prévoit pas de seuil minimum, la Mission se
dit préoccupée parce ce qui semble être un faible taux de participation lors de l’élection d’hier et elle
encourage les autorités haïtiennes et les acteurs politiques à prendre les mesures nécessaires pour
encourager la participation électorale. 

La Mission salue les efforts de la Police Nationale d’Haïti (PNH) et de la MINUSTAH qui ont permis
d’assurer un environnement sécuritaire et propice à la tenue du scrutin.

 Dans l’attente de la proclamation des résultats officiels par le CEP, la MOE-OEA appelle l’ensemble des acteurs politiques à
continuer à agir de manière responsable, à l’instar des semaines qui ont précédé l’élection, afin de
permettre un dénouement pacifique du processus électoral. 

La MOE-OEA tient à souligner la détermination du Gouvernement envers ce processus électoral,
notamment son financement en temps opportun et les efforts déployés pour réhabiliter les centres de
vote dans les régions affectées par l’ouragan Matthew. Elle tient également à saluer sa volonté de
promouvoir la poursuite du processus électoral avec neutralité.

Dans les semaines à venir, la Mission présentera au CEP un rapport contenant des recommandations à
être considérées pour les élections du 29 janvier 2017. 

Finalement, la Mission tient à remercier le Gouvernement d’Haïti pour l’invitation faite à l’OEA de venir
observer les élections du 20 novembre et pour avoir facilité le travail de ses observateurs. Elle souhaite
aussi remercier les gouvernements du Canada, du Chili, des Etats-Unis, de la France, du Mexique et de la
Suisse pour leur contribution financière ayant rendu possible le déploiement de cette mission en Haïti,
ainsi que le PNUD et la MINUSTAH pour leur soutien.  

0 commentaires:

Publier un commentaire