mercredi 16 novembre 2016

Après les tôles rouges, des candidats du PHTK promettent des appareils anti-cyclones et anti-intempéries, s'ils sont élus




Marigot, le 16 novembre 2016 – (AHP) – Cette promesse d'un candidat du Pati Aysyen Tèt kale (PHTK) fait des vagues et est qualifié de pitoyable à travers le pays.

En meeting dans la commune de Marigot, un candidat à la députation du parti de l'ancien président Michel Martelly, repondant au nom de Dieudonné Lhérisson, a fait savoir mardi  lors d'un meeting électoral, que pendant les 5 ans du président Michel  Martelly , il avait payé un appareil  qui repoussait   les vents et les intempéries.

"Est-ce vous avez été la cible de vents au cours de ces  5dernières années? Non, a-t-il invité ses partisans à répéter. La raisson, a-t-il enchaîné, est que  le présient Martelly avait tout fait pour protéger son peuple, en  payant la location d'un appareil pour repousser les cyclones

 Pressé de dire où était passé cet appareil, le candidat du PHTK a répondu que  "les vagabonds qui ont pris le pouvoir après le départ de Michel Martelly en fevrier 2016, ont cessé de payer pour cet appareil  et les vents ont recomnencé à frapper  la population, allusion à l'ouragan Matthew qui a saccagé 3 départements du pays, début octobre dernier.

Il a fait savoir que si les candidats du PHTK sont élus, voilà le genre de privilèges et de protections auxquels la population aura droit.

Questionné ironiquement ce mercredi  à l'issue d'une rencontre au palais national autour du dossier électoral,  sur la raison pour laquelle son gouvernement avait cessé de payer pour "ce si précieux appareil", le president Jocelerme Privert s'est limité à déplorer les élucubrations d'un individu présenté comme un directeur d'école.

Cependant, sur les réseaux sociaux, les candidats du PHTK sont malmenés et vilipandés. Un internaute a exposé la photo d'un ventilateur comme étant l'appareil anti-ouragan pour lequel payait le president Martelly, selon Dieudonné Lhérisson.

Un autre a mis en garde contre les farceurs"

Plusieurs autres internautes ont questionné: après les tôles rouges, est-ce aujourd'hui l'ère des apppareils anti-vents?

0 commentaires:

Publier un commentaire