vendredi 4 novembre 2016

Fanmi Lavalas évalue les dégâts provoqués par Matthew s’élevant à plus de 2 milliards de dollars et présente son plan de reconstruction du pays, en trois phases importantes : l’urgence, le relèvement et la reconstruction




Port-au-Prince, le 4 novembre – (AHP) –L’organisation politique Fanmi Lavalas a présenté ce vendredi son évaluation des dégâts causés par l’ouragan Matthew et un plan détaillé de  sa vision du processus de   reconstruction des zones dévastées.

Accompagné par la candidate à la presidence, le  Dr Maryse Narcisse, le directeur   de campagne, Leslie Voltaire, a fait état dans une premiere évaluation réalisée par l’équipe technique du parti de deux millions de personnes affectées, 150 mille personnes sans abri et de pertes   financières s’élevant à plus de 2 milliards de dollars, dont 500 millions dans le secteur de l’agriculture.

Dans son plan , Fanmi Lavalas considère trois phases importantes : l’urgence, le relèvement et la reconstruction.

L’architecte Leslie Voltaire a indiqué que la phase d’urgence inclut l’encadrement des familles sinistrées à travers la construction par l’Etat  d’ abris provisoires, la distribution de semences et de têtes de  bétail ( cabris, bœufs et porcs)  aux agriculteurs. La phase d’urgence sera exclusivement la responsabilité du gouvernement en place, dit-il.

Dans la phase de relèvement, Fanmi Lavalas propose la  reconstruction des bâtiments publics détruits et des écoles  endommagées, le lancement de travaux à haute intensité de main d’œuvre, et la reprise des activités économiques dans la perspective de la recapitalisation des ménages victimes de l’ouragan.

La phase de reconstruction comprend l’enregistrement des personnes sans abris,la reconstruction territoriale, économique et sociale, en tenant compte de la qualité des nouvelles maisons qui doivent mieux résister aux  catastrophes (ouragans et séisme) .

Leslie Voltaire a  également souligné l’importance cruciale de respecter la date du premier tour du scrutin le 20 novembre 2017.

0 commentaires:

Publier un commentaire