mardi 21 mars 2017

Les sénateurs sur la sellette après le vote d'une pseudo-loi contre la " diffamation": des organisations citoyennes de Jamel dénoncent une tentative de contrôle de l’opinion publique et de musellement de la presse



Jamel, 21 mars 2017- (AHP)-Des organisations citoyennes de Jacmel, dont la société Macaya,  dénoncent le vote de la proposition de loi contre la "diffamation"  par le sénat. 

Le sociologue Omar Gara du Mouvement pour la reconstruction Nationale a critiqué des dispositions qui ne conviennent pas aux réalités haïtiennes et qui ne sont pas applicables en raison de de la faiblesse du système judiciaire

De son coté, le coordonateur de la société Macaya  Jean Jeudy a dit voir dans cette loi une tentative de contrôler de l’opinion publique et de museler la presse.

Plusieurs citoyens de la ville estiment qu'il s'agit d'une pseudo-loi votée pour permettre aux dilapidateurs de continuer en toute impunité  à piller les caisses de l'Etat et aux spoliateurs de continuer à s'accaparer des terres et d'autres biens de la population. 

C'est un ancien sénateur du Sud-Est, Edwin (Edo) Zenny qui est accusé  d'avoir déposé la proposition empoisonnée.

0 commentaires:

Publier un commentaire