lundi 20 mars 2017

Incendie au Marché de la Croix-des-Bossales: les petits commerçants aux abois après avoir tout perdu, les autorités gouvernementales et communales appelées à assumer leurs responsabilités



Port-au-Prince, le 20 mars 2017 - (AHP) - Un incendie aux origines inconnues a ravagé dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 mars, une bonne partie du marché de la Croix-des-Bossales. C'est surtout la partie où sont entreposés les vêtements usagés, communément appelée "maché pépé" qui a été touchée.

Ce lundi matin, et durant une bonne partie de la journée, des comerçants victimes défilaient sur les ruines du marché, les larmes aux yeux, en poussant des lamentations, faisant savoirqu'ils ont tout perdu, dans ce contexte de morosité économique. 

Nous avons perdu ce que nous n'avons même pas, se désolent les petits (es) commerçants (es) en pleurs, précisant que les fonds qui avaient servi pour acheter leurs marchandises sont issus de prêts contractés auprès d'entreprises de micro-finances et parfois, auprès de particuliers, à des taux d'intérêts très élevés. Une pratique connue en Haiti sous le nom de "ponya" (poignard en créole).

Nous avons aujourd'hui les bras coupés, ont-ils dit, affirmant ne savoir maintenant à quel saint se vouer.

Les commerçants victimes ne semblent pas faire foi aux promesses des responsables de la Mairie de Port-au-Prince de les accompagner, rappelant que ce n'est pas la première fois que ce marché,  alors qu'ils n'ont jamais été dédommagés.

Présents sur les lieux du drame, des responsables de l'organisation haïtienne des droits humains OHDH, ont appelé les autorités compétentes a faire l'inventaire des commerçants victimes, évaluer leurs pertes et leur accorder l'assistance dont ils ont besoin.

Le responsable de programme de l'organisation, Me Jean-Ronel Sistanis, rappelle que les marchands s'acquittent régulièrement leurs redevances envers les responsables du marché. Ils ont donc droit à une assistance, a-t-il dit, dénonçant l'attitude des autorités compétentes pour n'avoir pas pris des mesures adéquates pour assurer la sécurité des marchés publics.

0 commentaires:

Publier un commentaire