lundi 12 mars 2018

Un groupe d’extrémistes dominicains donne un délai expirant ce mardi matin 10 heures aux Haïtiens résidant à Pédernales pour quitter les lieux, sous menace d’être chassés par la force: Le Président Danilo Medina aurait ordonné le renforcement des troupes du contingent d'élite militaire et de la police dans la province



Pedernales 13 mars 2018- (AHP)- [i]Le Président Danilo Medina a ordonné le renforcement des troupes du contingent d'élite militaire et de la police dans la province de Pedernales, suite à des tensions provoquées par des menaces proferées par un groupe de Dominicains qui  appellant à des attaques cotre les Haïtiens résidant dans cette région qui ne quitteraient  pas, avant le 10 heures AM, ce  mardi,

La presse dominicaine fait etat ten ce sens d’informations communiquées par le ministre des Relations extérieures, Miguel Vargas Maldonado.

La les menaces de  violences entre les Dominicains et les Haïtiens dans la région aurait dégénéré après la mort des époux et Julio Reyes Pérez Feliz Urbáez Neiva, attribuée à deux frères haïtiens.

« Le président a ordonné une plus grande présence militaire,en raison des tensions à Pedernales, et de la situation des ressortissants haïtiens  menaces d’être chassés de force de cette municipalité », a déclaré le chancelier, interrogés par des journalistes

Les Dominicains ont donné de fait, un délai jusqu'à dix heures mardi matin Haïtien, avant de passer à l’action.

«Et c’est  pour éviter des incidents violents entre Dominicains et Haïtiens que  le président Danilo Medina a ordonné le déploiement de troupes militaires à Pedernales, a dit le ministre



[i] Edernales,

0 commentaires:

Publier un commentaire