mercredi 7 mars 2018

Les titres du 7 mars de Radio Solidarité/AHP



-La décision de n’autoriser que des transactions commerciales en monnaie locale risque de ralentir les activités des concessionnaires automobiles, selon Fabrice Rouzier de la Sun Auto. L’entrepreneur estime que la conversion des prix en gourdes peut provoquer une sorte de surenchère sur le marché, mais il informe que son entreprise s’est conformée à l’exigence du gouvernement.
-De son côté, l’organisateur d’événements culturels, Akinson Belizaire de Zigizag Production dit espérer que les autorités assureront le suivi de la nouvelle disposition. Selon lui, il faudrait que  tous les acteurs de la chaine de l’industrie culturelle et touristique vendent leurs services en gourdes pour que cette décision soit définitivement respectée.
- Des rencontres ont débuté mardi au palais national entre les autorités monétaires, le secteur des affaires et d’autres acteurs.
-Vu la situation catastrophique que connait le pays sur le plan macroéconomique,  le programme du Staff Monitored Program (SMP) du FMI presse le gouvernement haïtien de mettre fin aux subventions concernant le fonctionnement de l’EDH et les produits pétroliers. 

-En guise de réaction, le directeur de l’institut haïtien de l’énergie, René Jean Jumeau, soutient que l’élimination de la subvention à l’énergie doit se faire à travers des actions constructives et formule un ensemble de propositions aux autorités.

-A l'initiative du secteur démocratique et populaire, un sit-in a été organisé hier mardi devant les locaux de la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif pour exiger du tribunal administratif qu'il déclare son incompétence dans la poursuite de l'enquête sur l'utilisation des fonds petrocaribe. 
-Les protestataires ont tiré à boulets rouges sur les anciens hauts fonctionnaires, soupçonnés ou accusés d'avoir dilapidé plus de 3.8 milliards de dollars.
-Scandale  petrocaribe : des participants à une conférence réalisée hier mardi à l’initiative du barreau de port-au-prince, reconnaissent que les anciens premiers ministres et ministres doivent être jugés par la justice ordinaire et que la haute cour de justice n’est compétente que pour les autorités en fonction.
-Vive tensions hier mardi à Truittiers dans la commune de Cité Soleil où des organisations sociopolitiques protestaient contre  l’abandon de cette commune par la coordination du programme baptisé la « caravane du Changement ». Les manifestants réclamaient également la modernisation du dépotoir de Truittiers.
-Deuxième journée de grève hier mardi des travailleurs de l’Administration Général des Douanes à Port-au-Prince et dans d’autres villes du pays. Ils plaident en faveur de l’adoption d’un document définissant le statut particulier des agents douaniers prévue 90 jours après la signature d’un protocole le 21 octobre dernier entre la primature et l’association des douaniers d’Haïti.

-A l’hôpital de la Maternité  Isaïe Jeanty,  une quarantaine  d’employés protestaient contre le non renouvellement de leurs contrats pour l’exercice fiscal en cours. Ils accusent l’administrateur général de l’hôpital, Enock Paul d’être à la base de leur éviction.



0 commentaires:

Publier un commentaire