mardi 6 mars 2018

-Le directeur général de l’EDH laisse entendre que les travaux avancent à grands pas dans le cadre du programme controversé d’électrification du pays 24/24 : S’il reconnait que tout n’est pas clair sur la provenance des fonds nécessaires à l’exécution du projet, il dit croire que le délai de deux ans prévu par le chef de l’Etat sera respecté.


Port-au-Prince, le 6 mars 2018 - (AHP) - Le directeur général de l'électricité d'Haiti, l'ingénieur Hervé Pierre-Louis a indiqué ce lundi que son équipe travaille à la matérialisation de la promesse faite en juin 2017, par le president Jovenel Moise, de rendre disponible le courant de ville dans 24 mois au plus tard, à l’échelle du pays.

A 15 mois maintenant de cette échéance, le patron de l'Ed'H, a fait savoir que la compagnie publique d'électricité serait en train de tout mettre en oeuvre pour que cette promesse devienne réalité.

Son directeur fait état de travaux de réhabilitation qui sont en train d'être finalisés à la centrale hydro-électrique de Péligre afin d'augmenter, de manière considérable, sa capacité de production devant passer de 15 à 24 mégawatts.

Si nous travaillons à améliorer notre capacité de production, nous ne négligeons pas la distribution, a dit l'ingénieur Pierre-Louis qui annonce que des travaux de réfection viennent de démarrer au niveau de la ligne 115 reliant Lilavois à  Delmas 33.

Il dénonce des constructions anarchiques réalisées a proximité des pylônes qui transportent le courant mais affirme que, pour pallier a ce problème, 9 kilomètres de ligne de distribution aérienne devraient être remplacés par des lignes souterraines. Le cout de l'opération? environ 15 millions de gourdes, précise l'ingénieur Pierre-Louis.

Le numéro un de l'Ed'H se félicite par ailleurs de la mise en oeuvre d'un projet pilote dans la commune des Irois où il affirme que l'électricité est disponible 24 heures par jour grâce à un système hybride opérationnel, à partir de comptes pré-payés.

Une expérience qui pourrait être répliquées dans d'autres régions du pays, a-t-il dit.


0 commentaires:

Publier un commentaire