lundi 6 novembre 2017

Titres de AHP du 6 novembre 2017



Titres de Radio Solidarite/AHP du 6 novembre 2017

Le gouvernement des Etats-Unis s’apprêterait à mettre fin au TPS dont bénéficie environ 300 000 étrangers dont plus de 50 000 haïtiens. Le secrétaire d’Etat, Rex Tilerson, dans une lettre à la secrétaire du département de la sécurité intérieure Elaine Duke soutient que la situation s’est améliorée dans les pays d’origine des ressortissants concernés pour recommander l’arrêt du programme.

- Etat de choc donc au sein de la communauté haïtienne des Etats-Unis. De nombreuses personalités dont des avocats sont à pied-d'oeuvre pour empêcher un tel malheur. 
-Beaucoup dans les radios haïtiennes des Etats-Unis  s'étonnent que les Haïtiens qui sont environ un million dans ce pays, ne soient pas capables de réaliser une manifestation mobilisant plis de 200 personnes, pour tenter de convaincre les Républicains à faire marche-arrière.
-Le président Jovenel Moise dit croire que la matérialisation d'une telle décision pourrait avoir des impacts économiques graves sur Haïti.

-Le président du NEHRO, Josué Renaud fait savoir que cette information non encore officielle alimente la confusion qui entoure le traitement du dossier TPS par le département d’état américain. Il fait remarquer qu’une loi  déposée au congrès réclame la régularisation du statut des détenteur du TPS qui sont arrivés aux Etats-Unis au plus tard en 2011.

-Josué Renaud  informe que plusieurs groupes organisés et des entreprises des Etats-Unis ont initié des démarches en vue de sensibiliser les autorités sur l’apport des étrangers à l’économie du pays et mettre en garde contre une déportation massive. Il dit espérer que ces démarches ajoutées au plaidoyer d’organisations de défense des droits humains réussiront à faire pencher la balance du coté des migrants.
-L'Etat santé du leader de Pitit Desalin continuerait de s'améliorer à la Havane où il se trouve depuis le 2 novembre. Selon un des proches de  Moïse Jean-Charles, Eddy Jackson Alexis, ses médecins ont confirmé que la paralysie faciale  ainsi que l'infection à l'oreille droite dont il souffre peuvent être traitées.
- Les nations-Unies s'engagent à soutenir le gouvernement haïtien dans la réalisation de son programme 2030: déclaration faite par la vice-secrétaire générale Amina J. Mohammed, à l'issue le 5 novembre  d'une visite de 3 jours en compagnie  de l'Envoyée spéciale du secrétaire genéral, pour Haïti, Josette Sheeran. Selon l'Organisation internationale, cette visite marquerait un nouvel esprit de partenariat  entre l'ONU et Haïti.

-Le président Jovenel Moise a visité des chantiers dans le département du Sud en compagnie de la délégation onusienne pour présenter son programme quinquennal baptisé « la caravane du changement ». Le chef de l’état a indiqué que les projets lancés auront des retombées directes sur la qualité de vie des populations locales.

Susan D. Page, originaire des Etats-Unis, prend la tête de la MINUJUSTH. Cette ancienne de la MINUSTAH occupait le poste de représentant spécial adjoint pour l’état de droit.

-Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince fait encore parler de lui:  Clamé Ocname Daméus écrit au directeur exécutif du RNDDH, Pierre Espérance pour lui demander de lui transmettre le document portant statut de l’organisation. Une démarche que le RNDDH voit comme une manœuvre d’intimidation.

La Banque Interaméricaine de Développement annonce des investissements de 128 millions de dollars américains à travers trois projets en Haiti. 65 millions contribueront à améliorer les services d’eau potable et d’assainissement, 55 millions iront au secteur de l’agriculture et de l’agroforesterie et 8 millions financeront le cinquième recensement général de la population et des habitats, indique un communiqué de la BID.
-Lancement ce lundi 6 novembre à l'Hôtel Karibe, du 3ème Forum de l'Amérique latine et des Caraïbes (ALC) sur la pérennité de la réponse au VIH.
-Colère et Indignation aux Etats-Unis et dans le monde après le massacre hier dmanche de 26 personnes dont des enfants , dans une Eglise batiste de Sutherland Springs au Texas. Parmi les vicimes, la fille du pasteur,  qui n’avait que 14 ans, ainsi que de très nombreux bessés.
=================


0 commentaires:

Publier un commentaire