mercredi 13 décembre 2017

Titres de Radio Solidarité/AHP du 13 Décembre 2017

-Le président Jovenel Moise a pris la parole ce mardi au sommet sur le financement de l’action climatique, One Planet, qui a lieu à Paris. Le chef de l’état a plaidé en faveur d’une couverture d’assurance pour les iles de la  Caraïbe, soulignant que cette région est très vulnérable face aux catastrophes naturelles.

-Les élections pour le remplacement des sénateurs élus en 2015 se tiendront à la fin de l’année 2019. C’est la résolution à laquelle l’exécutif et le parlement seraient parvenus, à en croire le président du sénat, Youri Latortue. Ces élections devraient donc avoir lieu aux mêmes dates que celles qui concernent les députés.

-L’ex ministre de la justice Camille Edouard Jr ne craint plus de se faire arrêter. Le mandat d’amener émis contre lui par le parquet a été annulé après son audition ce mardi par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. Me Edouard a donc décidé de se présenter volontairement pour s’expliquer autour des accusations portées contre lui.

-Le commissaire du gouvernement Clamé Ocname Daméus informe qu’une nouvelle audience est prévue le 10 janvier et que Camille Edouard Jr ne peut toujours pas voyager en dehors du pays. Il rappelle que l’ancien ministre est accusé de « détournement de biens publics, blanchiment, menace de mort avec ordre et conditions ».

-L’organisation politique Fanmi Lavalas annonce une marche pacifique dans la capitale pour célébrer les 27 ans des élections de 1990  qui ont porté au pouvoir l’ancien prêtre Jean Bertrand Aristide. Ces élections sont considérées comme les premiers scrutins démocratiques organisés dans le pays. Un des représentants  du parti, Fritzner Pierre Louis estime que l’idéal du 16 décembre 1990 à savoir Justice, Transparence et Participation est toujours actuel.

-Les troubles enregistrés dans des quartiers de Martissant  et de Carrefour Feuilles ces derniers jours nuisent sérieusement au fonctionnement de plusieurs écoles. C’est ce que révèle un rapport de l’Union des Parent d’Eleves Progressistes Haitiens. Des bandits continuent de faire irruption dans des établissements scolaires pour exiger de l’argent, ce qui inquiète des parents d’élèves qui, par conséquent, gardent leurs enfants chez eux, ajoute l’UPEPH. 


- Carence de visas dominicains : des retards énormes dans les différents consulats, mais aucune note officielle jusqu’ici de la représentation consulaire dominicaine.

0 commentaires:

Publier un commentaire