dimanche 24 décembre 2017

Le clairin qui a tué au moins 15 personnes à Elías Piña contenait du méthanol et d'autres substances toxiques

Elías Piña, 24 décembre 2017- (AHP)- Le clairin qui a tué au moins 11 personnes à Elías Piña contenait du méthanol et d'autres substances toxiques

Deux  autres personnes sont décédées après la consommation d’un clairin qui contenati du méthanol et d'autres substances toxiques.

 Ce qui porte au total à 11, le nombre de personnes ayant trouvé la mort, selon le ministère dominicain de la Santé publique. Mais ce sont désormais 15 personnes qui sont décédées, selon ce qu'a fait savoir ce dimanche, le senateur local Adriano Sánchez Roa.

En effet, 7 des 16 personnes contaminées par cette boisson illégale dans la municipalité de Pedro Santana et Bánica, dans la province d'Elías Piña avaient dejà trouvé la mort en début de semaine.

Les échantillons prélevés de la boisson ont été envoyés au laboratoire spécialisé de la Direction générale des douanes, où il a été découvert  qu'il contenait une grande portion de méthanol, un produit hautement toxique et capable de causer la mort et des dommages irréversibles, dont la perte de la vue.

Dans sa déclaration, le Ministère de la Santé a précisé que, dans certains cas, le clairin consommé par les personnes concernées, a été acquis dans la région  de Los Cacaos dans le département du Centre d’Haïti. Dans d'autres cas, il a été acheté à des personnes qui le vendaient dans leur boutique.

Il y aurait aussi d'autres cas où la boisson était consommée directement dans la région haïtienne sus-mentionnée.

On ne sait pas encore quelles disposions ont eté prises en Haïti pour empêcher la consomation  de ce clarin contaminé. D’autant que ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produirait en Haiti.

Plus d'une vingtaine de personnes avaient trouvé la mort en février 2016 dans la région métropolitaine de Port-au-prince. Une dizaine de morts avaient été enregistrés l'année précédente

En tout cas, le Ministère dominicain de la Santé réitère à la population dominicaine en général, en particulier dans la région, à s'abstenir ou à éviter de consommer des boissons domestiques, artisanales ou non-sanitaires.


0 commentaires:

Publier un commentaire