lundi 4 décembre 2017

Le calme est revenu à Belladères suite aux violents incidents provoqués vendredi par le décès d'une femme ayant inhalé des gaz lacrymogènes lancés par la police jusque dans la cour de sa maison



Belladères, le 3 décembre 2017 - (AHP) - Le calme est revenu à Belladères suite à des incidents violents provoqués vendredi en début d'après-midi, suite à la mort d'une femme nommée Yolande Surpris, 49 ans.

Selon les témoignages, la dame a rendu l'âme  apparemment après avoir inhalé   du gaz lacrymogène qui aurait été lancé par la police jusque dans la cour de sa maison.

Tendue et  asthmatique, elle aurait succombé à l'hôpital, selon ce que rapportent plusieurs témoins, dont le vice-delegué de l'arrondissement de Belladère Ivanoksky Joachim, alors que le directeur départemental de la police nationale dans le centre, Marc-André Cadostin, a affirmé samedi, qu'il n'était pas en mesure de confirmer la mort de madame Surpris, mais a reconnu qu'une femme avait été emmenée à l'hôpital après un malaise.

Il a indiqué que les forces de l'ordre avaient fait usage de gaz lacrymogène pour maîtriser un groupe d'individus qu'il a qualifiés de violents, qui ont fait irruption au commissariat de Belladères pour libérer un prévenu que la police avait appréhendé en exécution d'un mandat du tribunal de première instance de Mirebalais.

Le commissariat a  donc été vandalisé par ces riverains en colère qui ont lancé des jets de pierres et des tessons de bouteille, suite à l’arrestation pour coups et blessures d’un certain Yvens Désir. Trois véhicules ont été incendiés. Les démarches auprès des autorités policières pour trouver plus de détails, n'avaien pas abouti vendredi .

Suite à ces incidents, le haut-commandement de la PNH a décidé de renforcer la présence policière dans la zone frontalière.

S'agissant de l'individu qui a été arrêté, il affirme que ce dernier a été conduit au tribunal. Marc-André Cadostin a aussi indiqué qu'il n'était pas au courant de la décision du tribunal dans cette affaire.

Mais le vice-délégué Joachim a rapporté que cet individu a été libéré dans des conditions apparemment irrégulières. C'est d'ailleurs courant dans le plateau central, quand on a quelques sous en poche, on ne reste pas longtemps en prison, s'est-il plaint.

Le calme est revenu à Belladères après la chaude journée de vendredi.

1 commentaires:

  1. NB: les offres chez madame MERCIER sont sans protocole

    Témoignage tres important et merveilleux



    Gloire à DIEU ,Alleluia

    Les vrais êtres humains sont ceux là qui savent venir en secours à leurs semblables quand ils souffrent .
    Aujourd'hui, je suis responsable de mon propre entreprise grâce à Mme MERCIER jessica grand merci à vous pour le prêt de 34.000€ avec un pourcentage de 2%

    je prend l'engagement devant DIEU et devant les Hommes que je vous rembourserai la totalité du prêt DIEU vous le Rendra au centuple.
    Alors je prie toutes personnes dans le besoins de la contacter à l'adresse
    Email :

    jessicamercier81@gmail.com
    jessicamercier81@gmail.com


    Paix du christ à vous

    RépondreSupprimer