mercredi 15 février 2017

Un commerçant haïtien tué par balles à Ouanaminthe: le Garr revolté par ce meurtre, réclame justice

 

  
Ouanaminthe, 15 février 2017- (AHP)- Un commerçant haïtien Massilot Belton, 37 ans et père de 5 enfants, a été  tué par balles au bord de la rivière Massacre séparant le point frontalier officiel de Ouanaminthe-Dajabón.  
Ce crime est survenu, le 14 février 2017, aux environs de 1h PM,  a informé Mireille Pierre, représentante du GARR basée dans cette commune frontalière.
Le frère de la victime, Saint-Luc Belton, a déclaré que la victime résidait au Cap-Haïtien. Massilot Belton était commerçant et représentant de la Brasserie Nationale (BRANA) à Ouanaminthe (Nord-est).
Selon des témoignages,  Massilot avait quitté Cap-Haitien pour se rendre à Ouanaminthe en compagnie d’une amie dont l’identité n’a pas été révélée. Arrivé au point frontalier de Ouanaminthe/ Dajabón, il aurait reçu un appel téléphonique de la part d’un ressortissant dominicain. Peu après, il s’est rendu à pied au bord de la rivière Massacre où des civils armés cagoulés se trouvant de l’autre côté de la frontière  (Dajabón) lui ont tiré dessus.
D’après Saint-Luc Belton, la victime a reçu plusieurs projectiles au bras et à la jambe. Il était encore en vie quand un autre civil dominicain a traversé du côté haïtien pour lui tirer une balle au cœur.  Ce dernier a emporté tout ce qui se trouvait dans la poche du défunt.
Des  gens  qui se trouvaient près de la rivière Massacre ont été contraints par des tirs de vider les lieux. 
D'autres furieux à lancé des jets de pierres en direction des agresseurs qui, à leur tour, ont tiré à hauteur d’homme sur la population. 
Deux Haïtiens dont l’identité n’a pas été révélée ont été touchés à la jambe et à la cheville. Ils ont été transportés dans  un centre hospitalier de Ouanaminthe. 
Arrivé sur les lieux du crime quelques heures après, un juge de paix a ordonné le transport du cadavre à une morgue privée de la commune.
Le frère du commerçant s’est dit révolté de cet acte criminel. Il demande justice et réparation en faveur de Massilot.
Il a par ailleurs critiqué les autorités haïtiennes qui, selon lui, n’ont rien fait pour renforcer le dispositif de sécurité à la frontière, notamment à Ouanaminthe/Dajabón.
Le GARR a pour sa part condamné ce crime odieux perpétré en plein jour contre le jeune commerçant haïtien. Il appelle les autorités haïtiennes à exiger de l’Etat dominicain une  enquête urgente en vue d’identifier les auteurs de cet assassinat et les  punir par devant les instances compétentes

1 commentaires:

  1. THE CHURCHES CHRISTIAN MADE OUR LIVING MORE NEGATIVE THEN POSITIVE. THE CHRISTIAN CHURCHES DO NOT WORK ESPECIALLY FOR THE BLACK PEOPLE. RELIGION IS SUPPOSE TO GIVE BACK MAKE OUR LIVES BETTER THE CHURCHES ARE A COPY CHANGED THE JEWISH PROPHETS TO CONNECT TO THE LORD. THE CHURCHES WERE MADE TO BE ALL NON JEWISH WHEN THE PROPHETS WERE ALL JEWISH. THE CHURCHES MADE THE BLACK COMMUNITIES A NEGATIVE ON PURPOSE. JEWISH JESUS BIBLE SATURDAY SHABBAT WILL IMPROVE FEED BECOME NORMAL LIVING GIVEN BY THE JEWISH RELIGION. TELL THE PEOPLE IN HAITI THEY NEED THE JEWISH RELIGION TO BRING HOMES FOOD BETTER LIVING. MORE TO READ ON FACEBOOK AND WWW.GODVERSESTHELORD.COM

    RépondreSupprimer