samedi 26 août 2017

Projet de reconstruction de Port-au-Prince: les Firmes chinoises de Construction et d’Études, Metallurgical Corporation of China et Southwest Municipal and Design and Research Institute of China font des avancées décisives


Port-au-Prince, 26 août 2018- (AHP)- Le projet de reconstruction de la ville de Port-au-Prince a connu cette semaine des  avancées significatives. 

Dans une vidéo transmise à la Mairie de Port-au-Prince et à la Société BATI AYITI, les Firmes chinoises de Construction et d’Études Metallurgical Corporation of China et Southwest Municipal and Design and Research Institute of China ont présenté les grands axes de ce vaste projet.

Outre le bâtiment devant loger la Mairie, la construction des Marchés publics au bas de la ville et plusieurs milliers d’appartements et 100 Kms de route, le projet comprend une station de traitement d’eau potable d’une capacité de 225000 Mètres Cubes par jour, une station de traitement des eaux usées d’une capacité de 180000 Mètres Cubes par jour, des toilettes publiques à raison de 3 toilettes par Mètres Carrés, soit un total de 450 toilettes, une centrale électrique et la rénovation du réseau de distribution.

 Un système de communication moderne, un système de cameras de sécurité qui devrait être capable de repérer les actes de banditisme à une distance de 20 Kilomètres,  font partie de cet important projet prévu pour être realisé sur une période de 3 à 5 ans. 

Le projet comporte 5 parties : travaux routiers, travaux d’approvisionnement et de drainage d’eau, travaux environnementaux, travaux  de communication et d’électricité.

Par ailleurs, dans une correspondance adressée le vendredi 25 aout 2017 à la Firme de la Chine populaire, le Maire de Port-au-Prince, Youry Chevry, et les Maires assesseurs Rose Kettyna Bellabe et Bernard Joseph devraient faire part de l'acceptation de la Mairie de Port-au-Ptrince dans les limites de ses compétences et pouvoirs.

 Les grandes lignes de ces projets sont estimés à 4,7 Milliards de dollars américains.

Actuellement, le Président de BATI AYITI, Amos André se trouve aux États-Unis pour rencontrer des responsables de compagnies américaines intéressées par ce projet. 

l'AHP a appris que des rencontres auraient  déjà été réalisées avec des Haïtiens de la diaspora sur la nécessité de faire partie du personnel haïtien nécessaire à la réalisation de ces travaux qui devraient commencer sou peu.

0 commentaires:

Publier un commentaire