lundi 14 août 2017

Les titres du 14 août 2017



-L’ancien député Hugues Célestin écrit au Conseil Electoral Provisoire pour l’inviter à appliquer l’article 239.1 de la constitution aux fins  d'invalidation du pouvoir du président Jovenel Moise qui se serait porté candidat sur la base de fausses déclarations. L’ex parlementaire souligne que selon le rapport de l’UCREF, Jovenel Moise, propriétaire de JOMAR Autoparts, ne pouvait pas obtenir de quitus fiscal, parce que son entreprise devait plus d’un million de gourdes à la DGI.

-Trois personnes gardées à vue se sont échappées des locaux de la BLTS dans la nuit du 12 au 13 aout 2017. Le porte-parole adjoint de la police nationale, Garry Desrosiers fait savoir que cette fuite a été facilitée par les policiers qui étaient de garde. Les fugitifs sont Berger Milot, un puissant chef de gang qui opérait à l’Arcahaie, Clauvis Cadet et un bahamien Taylor Periquio Valentino.

-Les nouvelles dispositions concernant le port du casque et du gilet par les conducteurs de moto devraient entrer en application ce lundi, selon un  communiqué du secrétaire d’Etat à la sécurité publique, Ronsard St Cyr. Toujours selon ces mesures, les motos ne doivent transporter qu’un seul passager.

-Des dispositions similaires, mais peu suivies avaient déjà été prises sous le gouvernement Lamothe, et  avaient  obligé les chauffeurs de moto à consentir des dépenses. Ce qui a fait dire que l'objectif desdites  mesures, n'était pas de protéger chauffeurs et passagers, mais de permettre  à un groupe de personnes de faire de l'argent.

- Concernant l'exigence de ne transporter qu'un seul passager, ils rétorquent que même des policiers sont souvent  vus avec plus d'un passager.

-Les activités ont débuté aux Cayes et au Cap-Haitien dans le cadre des festivités devant marquer la célébration de la Notre Dame. Des opérations d’assainissement ont eu lieu au cours du week-end écoulé, selon nos correspondants dans le Sud et le Nord.

- Le  président Jovenel Moïse a inauguré ce lundi  au Cap-haïtien une 3ème unité de dyalise médicalisée à l'Hopital de l'OFATMA: le chef de l'Etat a fait savoir à l'occasion que tous ces efforts conduisant entre autres  à l'inauguration de ces centres de dyalise, ne seraient possible sans la stabilité politique.

- Toutefois, jusqu'au week-end écoulé, la situation était loin d’être supportable à l’Unité de dialyse de l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti à Port-a-Prince . Les patients continuaient de se plaindre du mauvais fonctionnement au sein de ce service qui fait face à un manque de matériel, un personnel trop réduit et la cherté des intrants.

- Le Directeur général des douanes de la République dominicaine Enrique Ramírez Paniagua fait état de l'importance de la formalisation du commece entre la République domnicaine et Haïti. Il met l'accent sur la necessité d'une collaboration entre les deux douanes pour eviter des actes illicites à la frontière et que les douanes haïtiennes puissent toucher plus de taxes sur les produits arrivés de la République dominicaine.


-Selon Ramírez Paniagua, les  exportations de la Rpublique Dominicaine vers Haiti, sont estimées à US$600 millions de dollars, l'an,  mais elles dépasseraient plus d'un milliard, selon de nombreuses autres sources. Alors que les exportations d'Haïti vers la RD, ne dépasseraient pas les 100 millions de dollars.
-Une circulaire de la Banque de la République d’Haiti annonce qu’à compter du 1e décembre 2017, les cartes de crédit émises en Haïti doivent être réglées exclusivement en gourdes quel que soit le lieu où la transaction est effectuée. Il est également précisé que les soldes en devises  étrangères  doivent  être convertis en gourdes, selon le taux de référence de la BRH, au plus tard le 31 mars 2018.





0 commentaires:

Publier un commentaire