lundi 28 août 2017

Des ministres du gouvernement seraient impliqués dans des malversations dans le cadre d’un programme de dotation de kits scolaires: Ces ministres auraient falsifié les fiches de vente de fournitures classiques destinées aux enfants démunis. La présidence informe qu’une enquête a été ouverte autour de la question et que les coupables seront sévèrement sanctionnés




Port-au_prince, le 28 aout 2017- (AHP) - L'administration Moise-Lafontant est éclaboussée par un nouveau scandale de corruption.  Alors que de nombreux parents se savent à quel saint se vouer a la veille de la rentrée scolaire annoncée por e 4 septembre, au moins deux ministres seraient impliqués dans une sale affaire de sursaturation de kits devant être distribués aux parents.

On parle de kits qui seraient facturés entre 17 et 36 dollars américains. Le titulaire du ministère des affaires sociales, Roosevelt Bellevue, l'un des ministres montrés du doigt, a démenti ces accusations. "Je ne suis pas un homme corrompu, a lancé lundi M. Bellevue qui se dit victime de ceux qui cherchent a détruire d'honnêtes citoyens.

Le ministre Bellevue reconnait toutefois que son administration est actuellement en train d'identifier des parents, dont ceux du secteur de la sous-traitance, qui pourraient bénéficier de kits scolaires pour que leurs enfants puissent aller a l'école, a-t-il dit, dans la dignité. Lui qui s'était pourtant opposé a l'octroi d'un salaire minimum de plus de 350 gourdes aux ouvriers du secteur qu'il prétend défendre.

M. Bellevue donot certains disent qu'il a été justement frappé par une malédiction dans le cadre de ce dossier ,  affirme ignorer le coût d'un kits scolaire.

En tout cas, la présidence semble prendre au sérieux ces dénonciations. Lucien Jura, conseiller en communication de Jovenel Moise et responsable du porte-parolat de la présidence, informe que, sur demande du chef de l'Etat, une enquête a été diligentée pour faire le point autour de la question.

Tout membre du gouvernement qui se trouverait impliqué dans une affaire de corruption sera tout seul devant les institutions, affirme M. Jura qui a promis que la population sera tenu informée des résultats de l'enquête dont certains craignent qu'elle ne finissse en queue de poisson..

S'il y a eu corruption, les auteurs, quelque soit leur degré d'implication, répondront de leurs actes, a-t-il avancé.

0 commentaires:

Publier un commentaire